Coronavirus : peut-on prendre un train ou un avion le soir pendant le couvre-feu ?

Par Caroline J. · Publié le 15 octobre 2020 à 17h12 · Mis à jour le 16 octobre 2020 à 17h16
Alors que débute samedi un couvre-feu nocturne en Île-de-France ainsi que dans 8 métropoles de l’hexagone, beaucoup se posent encore des questions, concernant notamment les transports. Alors que les vacances de la Toussaint commencent ce week-end, sera-t-il possible de prendre un train ou un avion le soir pendant le couvre-feu ? On vous répond.

Suite à l’interview télévisée d’Emmanuel Macron, le Premier ministre Jean Castex a détaillé les mesures économiques ainsi que les modalités d’application du couvre-feu établi de 21h à 6h. On rappelle que cette nouvelle restriction prendra effet dès ce samedi 17 octobre en Île-de-France ainsi que dans 8 métropoles en France.

Le chef de l’exécutif a précisé les différentes dérogations possibles pour se déplacer le soir dans ces zones concernées. Toutefois, chaque déplacement dérogatoire devra obligatoirement être justifié par une attestation, mise en ligne prochainement sur le site du gouvernement.

Alors que doivent débuter les vacances de la Toussaint ce week-end, beaucoup se demandent s’il sera possible de prendre un train ou un avion en soirée. La SNCF a assuré de son côté que tous les trains circuleront comme prévu pendant ce week-end et les vacances. 

Hier, le président de la République indiquait qu’il n’y aurait pas de restrictions de déplacement entre régions.

Mais avec la mise en place d’un couvre-feu dans certaines zones, sera-t-il encore possible de prendre un train ou un avion le soir ? Lors de cette conférence de presse du 15 octobre, Jean Castex a expliqué que les déplacements en train et en avion font partie des dérogations possibles. Par conséquent, vous serez autorisé à circuler si vous avez un train, un avion ou encore un autocar, et dont le départ ou l'arrivée est prévu d'une ville sous couvre-feu entre 21h et 6h. Pour cela, il faudra télécharger l’attestation de dérogation et présenter votre billet de train ou d’avion valide aux forces de l'ordre en cas de contrôle. Le Parisien précise qu’un décret d'application est en cours.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche