Confinement à Paris : réouverture des librairies, bras de fer entre Anne Hidalgo et le gouvernement

Par Rizhlaine F. · Photos par My B. · Publié le 4 novembre 2020 à 20h20 · Mis à jour le 4 novembre 2020 à 20h20
Au lendemain de l'annonce d'Emmanuel Macron, Anne Hidalgo, maire de Paris, est intervenue à son tour ce jeudi 29 octobre 2020. Alors que la France connait un deuxième confinement plus souple, elle souhaite faire une demande pour que certains lieux culturels puissent continuer à accueillir des parisiens. "Nous ne devons sacrifier ni l'éducation, ni la culture, ni les commerces de proximité" a-t-elle déclaré. Depuis, la tension monte entre la maire de Paris et le gouvernement.

Après le port du masque généralisé et le couvre-feu, Paris se retrouve à nouveau confiné. Face à la seconde vague de l'épidémie de coronavirus et à la hausse exponentielle des indicateurs dans la capitale, en région parisienne on s'attendait de plus en plus à cette mesure du moins à échelle locale. Néanmoins c'est un reconfinement national que Emmanuel Macron aura annoncé ce mercredi 28 octobre 2020.

Un reconfinement national oui, mais légèrement plus souple que le précédent. La grande différence ? Les crèches, écoles, collèges et lycées restent ouverts. Cependant l'ensemble des commerces jugés non-essentiels à la vie de la nation doivent fermer et la situation sera évaluée tous les 15 jours : selon l'évolution de l'épidémie ils pourraient rouvrir progressivement.

Au lendemain de ces annonces, Anne Hidalgo, la maire s'est exprimée à son tour. Si elle admet qu'à ce jour il n'y a pas d'autre solution pour protéger la population et notre système de santé" elle appelle néanmoins le gouvernement à maintenir certains lieux culturels ouverts"Nous ne devons sacrifier ni l'éducation, ni la culture, ni les commerces de proximité" déclare-t-elle alors. 

Ainsi, elle souhaiterait faire une demande pour que les librairies, musées et bibliothèques puissent rester ouverts et constituent un motif de déplacement valable sur les attestations. Elle souhaitait également le maintien des activités périscolaires, physiques et sportives. Enfin, elle incitait les parisiens qui le peuvent à apporter leur aide aux associations pendant la durée de ce confinement. 

Depuis, la tension monte. Anne Hidalgo n'en démord pas : le 1er novembre 2020, elle annonce une initiative commune en faveur de la réouverture des librairies, s'inquiétant de la concurrence de la grande distribution. À l'issue de ce même week-end, Gabriel Attal le porte-parole du gouvernement appelle la mairie de Paris à la responsabilité "J'échangeais hier avec des soignants d'hôpitaux parisiens, ils étaient pour la plupart abasourdis par l'attitude d'Anne Hidalgo ces derniers jours"

Sur RTL, Olivier Véran le ministre de la santé avait également critiqué la maire de Paris  « Quand on met en place le couvre-feu à Paris elle dit "je veux sauver ma Nuit Blanche", quand on met en place un confinement, elle dit "il faut sauver les commerçants, les salles de sport". Nous, on veut sauver les Parisiens et les Français »

Visuel Paris nuages arc de triompheVisuel Paris nuages arc de triompheVisuel Paris nuages arc de triompheVisuel Paris nuages arc de triomphe Coronavirus à Paris: nouvelles restrictions, restaurants fermés et vente d'alcool interdite à 22h
Face à la propagation du Coronavirus, la France est à nouveau confinée, au moins jusqu'au 1er décembre 2020. Mais le préfet de police de Paris annonce de nouvelles restrictions dans la capitale. Ainsi, à compter du 6 novembre, la livraison et la vente à emporter assurées par les restaurants et les débits de boissons, ainsi que la vente et la consommation d’alcool sur la voie publique seront interdites à Paris entre 22h et 6h du matin.

Visuel Paris vide confinementVisuel Paris vide confinementVisuel Paris vide confinementVisuel Paris vide confinement Confinement : en France, 30% des verbalisations ont lieu à Paris et en Île-de-France
À Paris, le ton se durcit. Aux premiers jours du confinement, les autorités faisaient peuvent d'une certaine forme de tolérance et de pédagogie notamment sur les retours de vacances. Désormais, les contrôles des attestations se multiplient afin que ce reconfinement " plus souple" ne rime pas avec relâchement.

Visuel Paris MaraisVisuel Paris MaraisVisuel Paris MaraisVisuel Paris Marais Confinement : les petits commerçants face à la grande distribution, le duel commence
Alors qu'on arrive dans la période où la course aux cadeaux de noël commence, voilà que la France fait face à une seconde vague d'épidémie de coronavirus qui entraîne un nouveau confinement. Les commerces non-essentiels étant contraints de fermer pour au moins 15 jours, le bras de fer commence entre petits commerçants et grande distribution en cette période cruciale.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche