Cérémonies religieuses : l'Église catholique demande d'autoriser les messes

Par Alexandre G. · Publié le 3 novembre 2020 à 14h01 · Mis à jour le 3 novembre 2020 à 14h45
Alors que le gouvernement a précisé les mesures restrictives de reconfinement qui confirment l'interdiction des cérémonies malgré l'ouverture des lieux de culte, l'Église catholique s'apprête à enjoindre le Conseil d'État de revenir sur cette décision. La Conférence des Évêques de France estime qu'il s'agit d'une "atteinte à la liberté de culte".

La liberté de culte, entravée par le deuxième confinement ? Ce mardi 3 novembre, la Conférence des Évêques de France se décide à envoyer un recours au Conseil d'État, à propos de l'interdiction d'organiser des cérémonies religieuses. Depuis le reconfinement, décrété vendredi 30 octobre 2020, les messes sont interdites sur l'ensemble du territoire, tandis que les lieux de culte ont reçu l'autorisation de rester ouvert jusqu'au 1er décembre

D'après les évêques de France, cette interdiction concernant les messes ou toute autre forme de cérémonie religieuse constitue une entrave à la Constitution et aux libertés fondamentales. "Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims, Président de la Conférence des évêques de France va déposer un référé liberté au Conseil d'État, estimant que le décret porte atteinte à la liberté de culte qui est l'une des libertés fondamentales dans notre pays", précise le communiqué adressé ce 3 novembre. 

Aussi, cette décision exceptionnelle a été adoptée par l'assemblée plénière de la Conférence, qui se réunissait la veille, lundi 2 novembre 2020. Pour eux, ces mesures restrictives autorisant l'ouverture des lieux de culte, mais l'interdiction des cérémonies sont totalement excessives. Ils estiment que "l'interdiction de célébrer la messe et d'autres sacrements en communauté" est totalement "hors de proportion", et que "pour les fidèles, ces célébrations sont vitales parce qu'elles sont une rencontre avec le Seigneur et leurs frères". Pas sûr que ce dernier argument fasse mouche auprès des dirigeants républicains.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche