Covid-19 : Olivier Véran exclut un confinement pour les seules personnes vulnérables

Par Cécile D., Caroline J. · Publié le 6 novembre 2020 à 16h34 · Mis à jour le 6 novembre 2020 à 16h34
Un temps envisagée, le gouvernement a finalement exclut l'idée de confiner totalement les personnes vulnérables face au Covid-19.

Alors qu’un reconfinement est en vigueur jusqu’au 1er décembre 2020, au moins, certains Français s’interrogent sur la suite des événements, comme les fêtes de Noël à venir ou une éventuelle troisième vague.

Côté stratégie, le gouvernement a donc pour le moment choisi de confiner l’ensemble de la population française et d’écarter un couvre-feu renforcé ou encore un confinement des seules personnes à risque. Bien que de nombreux médecins estiment ce confinement trop léger et insuffisant à freiner la propagation du virus, l'exécutif ne souhaite pas, pour le moment, forcer un confinement plus sévère sur les personnes vulnérables.

Un confinement des seules personnes vulnérables « peut être pertinent, mais elle n’est pas suffisante », déclarait le président de la République fin octobre. « Cette voie n’est pas, au moment où je vous parle, utilisable », avait-il rajouté.

Olivier Véran a assuré, ce vendredi 6 novembre 2020, qu'il n'y aurait pas de nouvelles restrictions pour les personnes vulnérables. « C’est trop tôt pour dire si le confinement mis en place est pleinement efficace. Il faut du temps entre le moment où les gens réduisent les contacts et le moment où le virus recule. Et s’il est nécessaire d’adapter l’arsenal déjà en place dans notre pays pour pouvoir lutter contre cette épidémie et faire baisser la pression sanitaire, nous le ferons », a promis le ministre de la Santé.

À propos de ce confinement ciblé, il ajoute : « cela veut dire qu'à partir d'un certain âge les gens n'ont plus le droit de sortir de chez eux et les autres peuvent circuler, drôle de société, mais admettons. Quelle est la frontière d'âge que vous prenez ? L'âge moyen en réanimation c'est 62 ans. 30% ont moins de 60 ans. Ça veut dire que si vous mettez un âge à 60 ans vous vous dites c'est pas grave, il y a 30% de gens qui ont moins de 60 ans, mais qui ne seront pas confinés et qui seront mis en danger. (...) Pour des raisons de faisabilité et de solidarité, ce n'est pas une solution que nous avons retenue et que nous retiendrons. »

Le gouvernement maintient donc sa position vis-à-vis de la crise sanitaire, tout en rappelant aux Français qu'ils doivent se montrer prudents et se forcer à respecter les consignes en vigueur.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche