Covid-19 : La Poste en surcharge, 9000 emplois à pourvoir et 800 en Ile-de-France

Par Cécile D. · Publié le 10 novembre 2020 à 09h25 · Mis à jour le 10 novembre 2020 à 09h25
La demande est plus forte que jamais : avec la Covid-19, les confinements, et en cette période de fêtes, La Poste doit faire face à une explosion du nombre de livraisons de colis. La Poste recrute 9000 saisonniers dont 800 personnes en Ile-de-France pour la fin de l'année, face à l'explosion du e-commerce favorisée par le confinement.

La fin d'année s'annonce chargée chez la Poste. L'entreprise fait face à une hausse d'activité inattendue, et se prépare déjà à une vague de commandes supplémentaires en décembre. La raison ? Le coronavirus et les confinements, qui ont relancé les commandes en ligne et les livraisons à domicile.

A cause du virus, les consommateurs sont plus réticents à faire leurs achats en magasin : ils préfèrent passer par Internet et se faire livrer leurs colis chez eux. La Poste pressent donc que les achats de Noël vont suivre ce même modèle : la période de novembre à décembre sera très chargée pour le groupe public, qui revendique une part de marché de près de 70 % dans la livraison des colis aux particuliers en France, entre le service standard Colissimo et l’offre plus haut de gamme Chronopost et DPD.

Un chiffre qui devrait augmenter sous peu, puisque La Poste distribue déjà 30 % de volume de paquets supplémentaires depuis le déconfinement. « Ce n’est plus un phénomène conjoncturel. La crise sanitaire a eu un effet d’accélération, nous avons franchi trois années de croissance d’un coup, indique Xavier Mallet, directeur général de Colissimo, qui anticipe « un doublement du marché d’ici à 2030 ».

Du côté de la Normandie, à Val-de-Reuil, la plateforme d'expédition met les bouchées doubles pour parvenir à traiter toutes les commandes. « Les Normands achète déjà leurs cadeaux de Noël depuis début novembre. Cette semaine a été très chargée pour nous », souligne Jimmy Le Floch, responsable de production à la Poste. Cette hausse d'activité devrait encore croître : l'entreprise s'attend à une augmentation d'activité de 40% à 60% sur la plateforme d'expédition euroise.

Et le service public n'est pas sûr de pouvoir répondre à une telle demande : « sur notre ligne automatisée, on peut produire 80 000 colis en une journée. A la fin du mois de novembre et au début du mois de décembre on pourrait avoir une demande de 120 000 colis par jour. Il faudra donc les faire à la main »annonce Jimmy Le Floch. 

La Poste a décidé de renforcer ses équipes, pour faire face à cette « fin d’année sans précédent, avec des volumes de colis jamais atteints ». Plus de 100 000 postiers devraient être mobilisés, et 9 000 emplois saisonniers vont être mis sur le marché. Avec cette hausse d'effectifs, la Poste prévoit de traiter jusqu’à près de 4 millions de Colissimos pour les journées record du mois de décembre, contre 3,1 millions à la même période en 2019. Parmi ces offres, 800 postes sont a pourvoir en Ile-de-France.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche