Terrorisme : l'Europe va accélerer l'échange d'informations avec une base de données commune

Par Elodie D. · Publié le 10 novembre 2020 à 16h40 · Mis à jour le 11 novembre 2020 à 12h58
Pour lutter contre le terrorisme, Emmanuel Macron demande une meilleure coordination entre les pays européens. Une base de données commune serait à l'étude.

Emmanuel Macron a convoqué un mini-sommet sur la lutte contre le terrorisme par visio-conférence pour réagir activement face à la vague d'attaques terroristes qui ont visé la France, l’Autriche et l’Allemagne. Le président de la République a été assez ferme sur l’espace Schengen et les "failles de sécurité" de chaque État. 

Lors d'un point presse, Emmanuel Macron a estimé que "Toute faille de sécurité dans un État membre est un danger pour les autres États." Il appelle les États à se doter d'une base de données commune pour signaler les auteurs d'infractions terroristes ou les citoyens radicalisés, les fichés S en France. Cette base de données communes permettrait de mieux coordonner les actions des pays européens.

Et parce que la lutte contre le terrorisme passe aussi par la lutte contre la propagande terroriste sur internet, Emmanuel Macron demande un "règlement sur le retrait des contenus terroristes dans un délai d'une heure."

À côté de cela, le président a appelé à une réforme de l'espace Schengen "pour qu'il soit aussi un espace de sécurité." Il a dénoncé une mauvaise gestion des frontières extérieures, nécessaire pour permettre une libre circulation au sein de l'Espace Schengen. Emmanuel Macron a prévu des sanctions pour les États qui ne respecteraient pas leurs engagements.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche