Confinement : les restaurateurs préparent un recours pour la réouverture des cafés et restaurants

Par Rizhlaine F. · Publié le 14 novembre 2020 à 13h09 · Mis à jour le 14 novembre 2020 à 13h12
Face à la fermeture des restaurants et des cafés, l'Union des métiers des industries de l'hôtellerie (Umih) a annoncé ce samedi 14 novembre 2020 avoir engagé un recours afin de permettre la réouverture de ces établissements.

Alors que l'épidémie de coronavirus se poursuit en France, le premier ministre Jean Castex a fait un premier point sur le confinement ce jeudi 12 novembre 2020. Il a alors indiqué que les restrictions que nous connaissons actuellement allaient être maintenues pour 15 jours au moins et que de premiers allégements pourraient être prévus à partir du 1er décembre selon l'évolution de la situation sanitaire. Dans un entretien accordé au journal Le Monde, il indique par ailleurs que "les bars et les restaurants qui font aussi partie des endroits de contamination forte ne pourront pas rouvrir dès le 1er décembre, contrairement aux magasins de jouets, par exemple." 

Du côté des restaurateurs et des cafétiers, certains ont l'intention de contester ces décisions. L'Union des métiers des industries de l'hôtellerie (Umih) a indiqué ce samedi 14 novembre 2020 qu'un recours était engagé contre le décret du 29 octobre 2020 qui acte la fermeture de ces établissements à la veille du confinement. Celui-ci devrait être finalisé d'ici le 20 novembre 2020.

Confinement à Paris : en Île-de-France près d'un tiers des restaurateurs pourraient fermer.Confinement à Paris : en Île-de-France près d'un tiers des restaurateurs pourraient fermer.Confinement à Paris : en Île-de-France près d'un tiers des restaurateurs pourraient fermer.Confinement à Paris : en Île-de-France près d'un tiers des restaurateurs pourraient fermer. Confinement à Paris : en Île-de-France près d'un tiers des restaurateurs pourrait fermer
Alors que la France connait un nouveau confinement national pour contrer la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus, à Paris et Île-de-France, la situation des restaurateurs inquiète. Selon Jean Terlon, vice-président de l'Union des métiers et des industries de l’hôtellerie sur la restauration interrogé par Le Parisien, près de 30% des restaurants franciliens pourraient fermer définitivement leurs portes.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche