Covid : en Espagne, restrictions pour les touristes en provenance de certaines régions françaises

Par Caroline J. · Mis à jour le 27 juillet 2021 à 16h13 · Publié le 27 juillet 2021 à 16h12
Mauvaise nouvelle pour les touristes français qui doivent prochainement se rendre en Espagne. Le pays classe désormais « à risque » la quasi-totalité des régions de l’Hexagone. Conséquence ? De nouvelles restrictions sont imposées aux voyageurs en provenance des régions concernées.

La progression rapide du variant Delta modifie considérablement les conditions d’entrée dans certains pays. Alors que les États-Unis ont décidé de laisser ses frontières fermées aux voyageurs européens, même vaccinés, l’Espagne choisit de serrer la vis pour les touristes français.

Jusqu’ici, seules trois régions de l’Hexagone (Île-de-France, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d'Azur) étaient considérées « à risque » par l’Espagne. Depuis le 26 juillet 2021, la quasi-totalité du pays est classée « à risque ». Une décision qui n'est pas sans conséquence pour de nombreux aoutiens ayant fait le choix de passer leurs vacances estivales en Espagne.

Dès lors, des restrictions s’appliquent pour les voyageurs de 12 ans et plus en provenance de ces régions concernées, qu’ils arrivent par avion ou par bateau. En plus de la présentation d'un formulaire à remplir en ligne avant son départ, obligatoire jusqu’ici, l’Espagne exige la présentation d’un pass sanitaire (soit un certificat de vaccination complète datant d'au moins 14 jours, soit un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique de moins de 48 heures, soit un certificat de rétablissement du Covid-19, valable d’au moins 11 jours et valable pendant 6 mois).

À ce jour, seuls la Bourgogne-Franche-Comté et le Centre-Val de Loire échappent encore à ces restrictions mises en place par l'Espagne pour tenter de ralentir la flambée épidémique due au variant Delta.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche