Paris : le stationnement devient payant pour les motos et scooters dès 2022

Par Alexandre G., Caroline J. · Publié le 15 juin 2021 à 14h55 · Mis à jour le 16 juin 2021 à 13h16
Dès 2022, les scooters et motos devront désormais payer leur stationnement à Paris. Annoncée depuis un bout de temps, la mesure a été présentée ce mardi 15 juin 2021 par David Belliard, l'adjoint d'Anne Hidalgo en charge des transports et de la mobilité. Au total, 120 000 places de stationnement vont disparaître, pour laisser "plus de nature et de plus de place pour les piétons et cyclistes".

À Paris, le stationnement devient payant pour les motos et scooters. L'équipe municipale avait d'ores et déjà prévenu les Parisiens.nes à la fin de l'année 2020, c'est désormais acté : la fin de la gratuité du stationnement pour les deux-roues motorisées s'applique dès 2022, partout dans Paris. Le maire adjoint chargé des transports et de la mobilité, David Belliard (EELV), s'est chargée de confirmer la nouvelle ce mardi 15 juin 2021, au moment de présenter les conclusions des états généraux du stationnement, la large consultation citoyenne menée par la Ville de Paris.  

Dans un entretien accordé à nos confrères du Parisien, l'adjoint écologiste explique en quoi cette mesure est utile, voire nécessaire. "Nous nous sommes donné pour mission de supprimer la moitié des 120 000 places de stationnement existantes dans la capitale, afin de répondre aux enjeux climatiques, sanitaires, de sécurité. Nous sommes engagés dans la transformation vers plus de nature et plus de place pour les piétons et les cyclistes de cet espace libéré. Mais il s'agit aussi de définir ce que nous voulons faire de l'espace qui restera dédié au stationnement", explique David Belliard.

D'ailleurs, les états généraux du stationnement devaient précisément apporter une réponse concrète à cette problématique. Les places de stationnement vont désormais avoir "trois priorités d'usage : l'accessibilité universelle, les mobilités moins polluantes et décarbonnées, les professionnels", explique l'adjoint. Dès le prochain Conseil de Paris planifié en juillet, la modification profonde du règlement doit être votée par la majorité municipale. 

Le stationnement pour les motos et scooters, à quel prix ? Pour imaginer la grille tarifaire, il faut bien comprendre que désormais, "les utilisateurs de scooters et de motos thermiques se verront appliquer les mêmes règles que les automobilistes, avec des tarifs toutefois divisés par deux, les deux-roues motorisés occupant moins d'espace", soutient David Belliard au Parisien. Pour les motards et conducteurs résidents, il faudra compter 22,50€ par année pour une carte de stationnement, et 0,75€ la journée. 

Pour les scooters et motos en visite à Paris, l'affaire se complique. Avec le nouveau "pass deux-roues motorisés" mensuel, qui permet de garer son engin dans un parking, il faudra encore regarder dans quelle zone on se trouve. En zone 1, du 1er au 11e arrondissement, compter 90€ par mois. En zone 2, du 12e au 20e arrondissement, il faudra désormais débourser 70€. Sinon, le tarif horaire des visiteurs.euses s'annonce salé : 3€ en zone 1, 2€ en zone 2. Certaines exceptions sont prévues, notamment pour les professionnels, avec des prix différenciés : tarif horaire à 0,50€ toutes zones, ou une carte pro mobile annuelle, à 240€. Ou encore pour les professionnels de santé, qui n'auront rien à payer. 

Comme le rappelle très justement le quotidien, environ 100 000 motards circulent chaque jour dans la capitale, qui compte actuellement quelque 50 000 places gratuites dédiées aux deux-roues motorisés. Seule interdiction à ce jour pour ces deux-roues ? Le stationnement sur le trottoir, où le contrevenant encourt une amende de 135 euros.

Paris : combien pourrait rapporter le stationnement payant des motos et scooters à la mairie ?Paris : combien pourrait rapporter le stationnement payant des motos et scooters à la mairie ?Paris : combien pourrait rapporter le stationnement payant des motos et scooters à la mairie ?Paris : combien pourrait rapporter le stationnement payant des motos et scooters à la mairie ? Paris : combien pourrait rapporter le stationnement payant des motos et scooters à la mairie ?
Le passage de la crise sanitaire a inévitablement creusé le déficit de la mairie de Paris. La menace d'un stationnement payant pour les deux-roues motorisés est plus que jamais d'actualité. Si l'on se fie au budget prévisionnel pour 2021, présenté mardi 8 décembre 2020 au Conseil de Paris, les revenus générés par les futures règles de parcage dans la capitale -parmi lesquelles on retrouve l'hypothétique mesure- sont estimés à 45 millions d'euros. En comparant avec d'autres villes de banlieue parisienne où la législation est déjà en vigueur, quels bénéfices pourraient retirer la Ville de Paris d'un tel changement ? [Lire la suite]

Stationnement payant des deux roues : en Île-de-France, l'exemple de Vincennes et CharentonStationnement payant des deux roues : en Île-de-France, l'exemple de Vincennes et CharentonStationnement payant des deux roues : en Île-de-France, l'exemple de Vincennes et CharentonStationnement payant des deux roues : en Île-de-France, l'exemple de Vincennes et Charenton Stationnement payant des deux-roues : en Île-de-France, l'exemple de Vincennes et Charenton
L'idée de faire payer le stationnement aux motos et aux scooters dans Paris est en négociation depuis plusieurs mois. En Île-de-France, certaines villes ont déjà adopté cette pratique : à Vincennes et Charenton, les utilisateurs de deux-roues se sont habitués à payer leur stationnement de bonne grâce... ou non. [Lire la suite]

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche