Soupçons de grippe aviaire : Les Pays-Bas abattent 190 000 poulets dans deux élevages

Par Manon C. · Publié le 22 novembre 2020 à 15h06 · Mis à jour le 22 novembre 2020 à 15h06
Les autorités néerlandaises viennent d'abattre 190 000 poulets issus de deux élevages suite à l'apparition d’une "souche hautement contagieuse de la variante H5" de la grippe aviaire.

Après le Coronavirus, la grippe aviaire ? Depuis cet été, plusieurs foyers épidémiques de grippe aviaire sont apparus à travers le monde. Après la Russie et le Kazakhstan, l’épizootie de grippe aviaire, qui n’est, on vous rappelle, pas dangereuse pour l’homme, a progressé récemment vers l’Europe de l’Ouest, en Suède, en Irlande ou encore au Royaume-Uni.

Et la France n'est pas épargnée : un deuxième cas a, en effet, été détecté le 19 novembre dernier dans une animalerie des Yvelines, trois jours seulement après l’annonce d’un premier foyer en Haute-Corse.

Ce dimanche 22 novembre, Carola Schouten, la ministre de l’agriculture des Pays-Bas a annoncé que les autorités du pays avaient abattu 190 000 poulets après l’apparition d’une "souche hautement contagieuse de la variante H5" de la grippe aviaire dans au moins deux élevages, alors même que la grippe aviaire avait déjà été détectée dans plusieurs fermes du pays. 

100 000 poules ont été abattus dans un élevage situé à Hekendorp, non loin de Gouda, et 90 000 poussins l'ont été dans un élevage de Witmarsum, dans la Frise : "Les deux fermes ont été nettoyées pour empêcher la propagation de la maladie. Aucune autre ferme d’élevage de volailles n’est située dans un rayon de 1 kilomètre autour de celles-ci." précise le ministère.  

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche