Manifestation "sécurité globale" : incendie et débordements entre manifestants et forces de l'ordre

Par Alexandre G. · Photos par Alexandre G. · Publié le 28 novembre 2020 à 16h29 · Mis à jour le 28 novembre 2020 à 16h33
Alors que la manifestation contre la loi "sécurité globale" et les violences policières rassemble une immense foule ce samedi 28 novembre 2020, des affrontements entre forces de l'ordre et manifestants ont été enregistrés vers 15h40, aux abords de la place de la Bastille, secteur Beaumarchais. Un "élément de chantier" a été incendié précise la préfecture de police de Paris.

La manifestation contre la loi "sécurité globale" tourne mal. C'est en tout cas ce que les images tournées en direct montrent, et ce que la préfecture de police de Paris confirme. Ce samedi 28 novembre 2020, des dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés entre la place de la République et Bastille, au niveau du boulevard Richard Lenoir. 

Aussi, le cortège devait partir depuis la place de la République vers 14h, pour ensuite se diriger vers la place de la Bastille. Vers 16h, des échauffourées entre manifestants et forces de l'ordre ont été recensées. Concrètement, comme le relate la préfecture de police de Paris un "incendie est en cours d'un élément de chantier", au niveau du secteur "Beaumarchais / Pas de la mule".  

Derrière, les policiers et gendarmes présents ont effectué des sommations et des lancers de gaz lacrymogènes. En face, certains manifestants lancent des pavés et continuent de provoquer les forces de l'ordre. De véritables "scènes de guérilla urbaine" témoigne Lucas L, présent aux abords de la place de la République.

Manifestation "sécurité globale" : incendie et débordements entre manifestants et forces de l'ordreManifestation "sécurité globale" : incendie et débordements entre manifestants et forces de l'ordreManifestation "sécurité globale" : incendie et débordements entre manifestants et forces de l'ordreManifestation "sécurité globale" : incendie et débordements entre manifestants et forces de l'ordre

Pour l'heure, aucune autre communication n'a été effectuée par la préfecture de police de Paris. Le préfet de police Didier Lallement a rappelé dans un courrier adressé aux policiers sous ses ordres l'importance de "tenir la ligne républicaine"

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche