Elections régionales : Jean-Michel Blanquer, candidat pour la région Île-de-France ?

Par Cécile D. · Publié le 5 décembre 2020 à 11h11 · Mis à jour le 5 décembre 2020 à 11h11
Le ministre de l'Education nationale bientôt président de la région Île-de-France ? Selon Le Parisien, ces élections sont le nouvel objectif de Jean-Michel Blanquer.

L'information nous vient du Parisien. Vendredi 4 décembre, au soir, rejoignait une réunion virtuelle, une réunion qui rassemblait Marie Guévenoux, numéro deux du groupe En Marche, mais aussi une cinquantaine d'élus locaux et référents de la région Île-de-France, et plusieurs ministres franciliens, comme Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement. Le sujet de cette réunion : les élections régionales de juin 2021.

Le but du groupe En Marche est d'empêcher la réélection de Valérie Précresse. Selon le Parisien, Emmanuel Macron pense que Jean-Michel Blanquer serait le candidat le mieux placé pour prendre le poste de Président de la région Île-de-France à la candidate sortante.

Le ministre de l'Éducation nationale semble empressé de mener cette nouvelle campagne. On lit, dans le quotidien, que « Blanquer trépigne beaucoup, il a très envie d'y aller. Il a besoin d'aller se frotter à une élection pour gagner de nouveaux galons », selon un cadre de LREM. Jean-Michel Blanquer a même accepté de devenir le chef de file de la campagne électorale. Lui et Laurent Saint-Martin, député du Val-de-Marne, vont devoir élaborer ce projet d'élection.

D'autres sources du Parisien tempèrent ces nouvelles : « Mais attention ! Chef de file ne signifie pas tête de liste. Car le temps n'est pas venu ». Un influent conseiller d'Emmanuel Macron ajoute qu'« on ne va pas se lancer dans les investitures maintenant, cela serait très décalé par rapport à la situation que vit le pays en ce moment. En revanche, on s'y prépare, car il y a un gros enjeu en Île-de-France. Et le fait que Blanquer ait accepté d'être chef de file est bien évidemment le signe d'une candidature qui se précise de plus en plus. »

Si l'annonce n'est donc pas encore officielle, il est probable que le ministre de l'Éducation nationale se lance à l'assaut de la présidence de la région Île-de-France d'ici quelques mois.

Cumul des mandats

Jean-Michel Blanquer devra-t-il démissionner de son poste de ministre s'il devient président de région ? Dans la loi, rien ne l'y oblige. Cependant, depuis 20 ans, les ministres sont toujours encouragés à abandonner leurs fonctions locales lorsqu'ils entrent au gouvernement.

Le site Vie Publique rappelle même qu'en mai 2017, « Emmanuel Macron a demandé [...] aux ministres nouvellement nommés de démissionner de leurs fonctions exécutives locales. » Il est donc possible qu'un nouveau ministre de l'Éducation nationale soit nommé dans le courant du mois de juin 2021, si Jean-Michel Blanquer obtient le poste de président de région.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche