Un report de la rentrée des classes ? La requête d'épidémiologistes et parents d'élèves

Par Julie M. · Publié le 3 janvier 2021 à 14h05 · Mis à jour le 3 janvier 2021 à 18h35
Alors que les vacances de Noël sont censées prendre fin ce lundi 4 janvier 2021, des épidémiologistes et collectifs de parents d'élèves interpellent le gouvernement pour demander un report de la rentrée de classes de quelques jours ou quelques semaines le temps qu'on en sache plus sur le variant britannique de coronavirus qui circule déjà en France et semble toucher les jeunes.

La rentrée des classes devrait normalement avoir lieu dans moins de 36 h, les enfants de maternelle, primaire et collège sont attendus sur les bancs de l'école dès lundi matin. Pourtant, des collectifs de parents d'élèves et des épidémiologistes demandent le report de la réouverture des écoles comme c'est le cas dans certains autres pays voisins.

Pourquoi cette requête ?

Alors que le Royaume-Uni fait face, depuis quelques semaines maintenant, à un nouveau variant du coronavirus qui semble à la fois plus contagieux et plus dangereux et dont on ne sait encore pas grand-chose, parents d'élèves et épidémiologistes voudraient que l'on applique à nouveau le principe de précaution qui avait été expérimenté en mars et que l'on décale la rentrée scolaire le temps d'en savoir un peu plus.

Ce que l'on sait :

L'Angleterre fait face à une mutation du coronavirus qui semble toucher les enfants plus durement que la version classique. Le Royaume-Uni s'inquiète de la recrudescence du nombre de cas d'enfants hospitalisés ces derniers jours et Londres a pris la décision de ne pas rouvrir ses écoles lundi matin et de décaler la rentrée scolaire d'au moins 15 jours.

La nouvelle variante du virus britannique a circulé dans nombreux pays avant la fermeture des frontières et a déjà été détectée en France.

Pendant les vacances de Noël, les Français ont pu se déplacer librement dans toute la France (en dehors des horaires de couvre-feu) et, de fait, il y a eu un grand brassage des populations. Nombre sont les enfants qui sont partis en famille voir leurs grands-parents, oncles et tantes ou cousins et cousines.

En plus de certaines régions britanniques, d'autres pays européens, tels que la Grèce, l'Autriche, l'Irlande, les Pays-Bas ou encore la Pologne ont pris la décision de reporter la rentrée des classes le temps d'en savoir plus et de prévoir un nouveau protocole sanitaire adapté.

Le collectif de parents d'élèves Écoles et familles oubliées a adressé une lettre ouverte au gouvernement mercredi dernier dans laquelle elle demandait un report de la reprise des cours : "Compte tenu de la reprise épidémique, des dernières découvertes scientifiques, ainsi que de l’incertitude énorme concernant la variante VUI-202012/01 du SRAS-CoV-2, nous demandons que les écoles ne rouvrent pas le 4.01.2021".

Interrogé par le JDD ce dimanche 3 janvier 2021, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon a indiqué que les deux variantes découvertes au Royaume-Uni et en Afrique du Sud "ne sont pas forcément plus dangereuses, mais elles sont nettement plus contagieuses. Elles toucheraient aussi davantage les jeunes (…) Il faut donc qu'on soit très attentifs au milieu scolaire et universitaire".

Pour le ministre de l'Éducation nationale, invité le dimanche 3 janvier 2021 sur le plateau de BFMTV, il y a plus de risque à rester chez soi que d'aller à l'école : "C’est toujours bon pour les enfants d’aller à l’école. Les enfants ont toujours un profit à aller à l’école (…) Et quand ils n’y vont pas, ils font parfois d’autres choses qui sont plus contaminantes que d’aller à l’école". 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche