Covid : l'Allemagne envisage de suspendre certains vols vers son territoire

Par Caroline J. · Publié le 28 janvier 2021 à 12h12 · Mis à jour le 28 janvier 2021 à 12h14
Face à la circulation des variants, l'Allemagne envisage de nouvelles restrictions et pourrait prendre la décision de suspendre certains vols vers son territoire. Les voyageurs en provenance des pays les plus à risque, comme le Royaume-Uni, le Brésil ou encore l’Afrique du Sud, seraient concernés par cette nouvelle mesure restrictive aux frontières.

Quelle est la meilleure stratégie à adopter face à la propagation des variants ? Difficile de répondre à cette question alors, certains pays cherchent par tous les moyens à éviter le pire et à freiner la circulation des variants anglais, sud-africain et brésilien.

Si la France a annoncé l’obligation de présenter un test PCR négatif pour les voyageurs européens qui souhaiteraient se rendre sur le sol, l’Allemagne pourrait aller encore plus loin.

Selon The Guardian, Angela Merkel pourrait annoncer la suspension de certains vols vers son territoire. Seraient concernés par cette nouvelle mesure restrictive, les voyageurs du Royaume-Uni, du Brésil et d'Afrique du Sud, là où les différents variants circulent activement.

"Nous nous concentrons sur les zones de mutation pour cette proposition de restriction de voyage", a déclaré le ministre Horst Seehofer à la presse. Ce projet devrait être présenté ce vendredi par le gouvernement allemand.

Depuis les fêtes de Noël, l’Allemagne a durci ses restrictions en décidant de fermer les écoles, ainsi que les commerces non alimentaires, mais aussi en rendant obligatoire le port des masques chirurgicaux ou FFP2 dans les transports (bus, métros, tramways, trains) et les commerces.

Par ailleurs, on rappelle que la Norvège a annoncé, le 27 janvier, la fermeture de ses frontières à presque tous les non-résidents, face à la crainte de la propagation des variants. "À partir de minuit dans la nuit de jeudi à vendredi, la Norvège introduira les règles d'entrée sur le territoire les plus strictes depuis le 12 mars", a déclaré la Première ministre norvégienne, Erna Solberg, lors d'une conférence de presse.

De son côté, la Belgique a décidé d’interdire, jusqu’au 1er mars, les déplacements dits non-essentiels depuis et vers les pays voisins.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche