Nombreuses interpellations lors des manifestations de soutien à Alexeï Navalny en Russie

Par Manon C. · Publié le 31 janvier 2021 à 16h14 · Mis à jour le 31 janvier 2021 à 16h15
Une nouvelle journée de manifestations en soutien à Alexeï Navalny a conduit à l'arrestation de plus de 2200 manifestants, en Russie.

Militant anti-corruption et opposant de Vladimir Poutine, Alexeï Navalny a refait parler de lui, ces derniers jours, avec la diffusion d'une vidéo visant l'actuel président russe et concernant son opulent palais d'une valeur de plus d'un milliard d'euros au bord de la mer Noire, payé par le contribuable. Alors que la vidéo a déjà été vue plus de 100 millions de fois sur Youtube et que Vladimir Poutine a, évidemment, démenti ces accusations, Alexeï Navalny, emprisonné depuis son retour à Moscou, a appelé le peuple russe à manifester depuis sa cellule. 

De retour en Russie le 17 janvier dernier après une convalescence de 5 mois en Allemagne pour un empoisonnement commandité, selon lui, par Poutine et les services secrets russes, et en attendant sa comparution devant les juges prévue la semaine prochaine, l'opposant au régime a, pour cela, publié un billet sur son blog, invitant les Russes à réveiller "la majorité", sans avoir peur. 

Après une première journée de manifestations en soutien à Alexeï Navalny samedi dernier au cours de laquelle plusieurs dizaines de milliers de Russes se sont regroupés et ont manifestés - menant à l'interpellation de plus de 4000 citoyens - une nouvelle journée de manifestation était donc organisée ce dimanche 31 janvier. 

Aussi, des manifestations pacifiques se sont-elles tenues dans 70 villes du pays dont Moscou, Saint-Pétersbourg, Krasnoïarsk, Vladivostok et Novossibirsk. Ces dernières ont été durement réprimandées par la police russe et les forces anti-émeute, entrainant une nouvelle vague d'arrestations arbitraires. D'après l’organisation non gouvernementale OVD-Info spécialisée dans le suivi des manifestations, ce sont pas moins de 2200 personnes qui ont été arrêtées, ce jour, à travers toute la Russie. 

D'après l'avocate d'Alexeï Navalny, l'opposant au régime risque "environ deux ans et demi" de prison ferme. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche