Journée de la femme 2021. Portrait : Rima Ayadi, championne de France de boxe et battante dans l'âme

Par Cécile D. · Publié le 8 mars 2021 à 11h12 · Mis à jour le 8 mars 2021 à 11h12
Fraîchement couronnée de son titre de championne de France de boxe anglaise, Rima Ayadi prépare déjà ses prochains défis : le championnat d'Europe et le développement de son association "1er Round", qui permet de populariser la pratique du sport chez les femmes et les jeunes des quartiers. A l'occasion de la journée internationale des droits des femmes le 8 mars 2021, Sortiraparis dresse le portrait des femmes qui nous inspirent et ouvrent la voie pour les générations futures.

Si Rima Ayadi ne fait rien comme les autres, c'est qu'elle n'en fait qu'à sa tête, et ça lui réussit ! En 2016, la jeune femme a 26 ans, 22 kilos en trop, et aucun intérêt pour le sport. Quatre ans plus tard, Rima est championne de France de boxe anglaise, catégorie super-plumes. Une ascension fulgurante qui donne le vertige... et qui n'est pas encore terminée.

En 2016, Rima Ayadi traverse une période difficile. Pour se défouler et extérioriser ses problèmes, la jeune femme accepte de suivre un ami entraîneur de boxe thaï. Dans cette salle, elle s'initie à la boxe avec un sac de frappes. « Ça a été un coup de cœur instantané pour ce sport », confie-t-elle. Elle se fixe alors pour objectif de pratiquer régulièrement et se tourne vers la boxe anglaise.

« J'ai dû insister pour me faire accepter, car j'étais trop vieille pour me lancer dans la boxe, je n'avais pas d'expérience. L'entraîneur du Boxing Beats d'Aubervilliers, Saïd Bennajem, était trop occupé avec les athlètes de haut niveau, c'était une machine à médailles », révèle la boxeuse.

Mais elle persiste, en dépit des difficultés, en dépit des moqueries et du manque de soutien. « Au début, tout le monde était contre moi. Certains de mes proches avaient peur que je perde trop de temps et d'énergie en me lançant dans le sport à haut niveau à 26 ans. D'autres se moquaient, car la boxe est un sport dur et essentiellement masculin. Le respect, c'est quelque chose de difficile à gagner dans le monde de la boxe. Mais je voulais leur prouver à tous que je pouvais le faire », explique Rima Ayadi.

Des victoires qui s'enchaînent

Sa valeur, elle l'a prouvé rapidement. Rima s'est posé un premier défi lorsqu'elle a commencé la boxe : participer à une compétition et faire un combat. Elle s'inscrit donc au challenge du 1er Round, bien que son entourage juge cette décision précipitée, seulement deux mois après le début de son entraînement. Rima participe et gagne.

Après cela, elle remporte tous ses combats lors de sa première année. La boxeuse a un nouvel objectif : passer professionnelle. Très vite, elle se fait repérer par le sélectionneur de l'équipe de France. En 2019, Rima Ayadi coche une deuxième case dans sa liste : elle est devenue boxeuse professionnelle.

De 2019 à 2020, la jeune femme se bat donc sous les couleurs de l'équipe de France. Elle participe à quatre combats professionnels. Quatre victoires de plus à son palmarès, dont le très prestigieux titre de championne de France le 19 décembre dernier, que l'on peut revoir ici. 

Cette progression impressionnante n'étonne pas Rima. « Je n'ai pas de temps à perdre. Je suis une fille pressée, qui va vite et se donne à fond », sourit-elle.

Bien sûr, un parcours si rapide et intense a demandé des sacrifices. La boxeuse a dû abandonner son activité professionnelle de commerciale, qui lui apportait une situation stable. Elle a dû également prouver qu'elle avait sa place dans ce monde, malgré le manque de soutien. Aujourd'hui, la sportive est fière de sa réussite et prête à remporter de nouveaux challenges.

Rima Ayadi, championne de France de boxe et battante dans l'âmeRima Ayadi, championne de France de boxe et battante dans l'âmeRima Ayadi, championne de France de boxe et battante dans l'âmeRima Ayadi, championne de France de boxe et battante dans l'âme

Rima s'entraîne désormais au club BAM L’héritage, « le meilleur club de France. » Elle se prépare pour le Championnat d'Europe, le 3 avril prochain. La boxeuse entend bien ajouter une nouvelle victoire à son tableau. Ensuite, si tout se passe bien, elle vise les Championnats du monde.

Entre-temps, Rima Ayadi développe d'autres projets. Elle a monté sa propre association, nommée 1er Round en hommage à son premier combat. Elle souhaite populariser la pratique sportive - de la boxe, mais pas seulement - auprès des jeunes de quartier et des femmes.

Pour la championne, l'initiation au sport procure du bien-être et augmente la confiance en soi. Elle pense que le sport accompagne les parcours de réussite et permet de développer des valeurs que l'on retrouve dans le monde de l'entreprise. « Si l'on travaille beaucoup et que l'on a des objectifs, rien ne peut nous empêcher de réussir », affirme la jeune femme.

Elle a fait de cette philosophie son guide : « Quand on a au fond de nous la conviction que l'on est doué pour quelque chose, il faut se lancer, même si les autres ne croient pas en nous », conclut-elle.

5 femmes au destin hors du commun ! Nouveau format SORTIRAPARIS

Pulvériser le record féminin du Vendée Globe, parcourir 1200 kilomètres en vélo en Alaska, créer le premier concours international de chefs d’orchestre réservé aux femmes… A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, SORTIRAPARIS vous plonge dans ce reportage au cœur des passions, engagements et aventures portés par ces femmes au destin exceptionnel. Interviews exclusives.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche