Covid : aux États-Unis, les personnes vaccinées peuvent désormais se voir sans porter de masque

Par Laurent P. · Photos par Laurent P. · Publié le 9 mars 2021 à 12h12 · Mis à jour le 9 mars 2021 à 12h13
Malgré la Covid, comme un retour à la normale aux États-Unis ? Les autorités américaines ont annoncé lundi 8 mars que les personnes vaccinées pouvaient désormais se réunir, en petit groupe, sans porter de masques, sans les gestes barrières et en intérieur. Un premier pas vers un retour à la vie sociale d'avant la crise.

Une bonne nouvelle dans la lutte contre la Covid et un début de retour à la vie d'avant aux États-Unis... Rochelle Walensky, directrice du CDC, les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies, a annoncé lors d'une conférence de presse lundi 8 mars 2021 alléger les mesures sanitaires pour les personnes ayant été vaccinées. Et de préciser qu'une personne vaccinée, c'est une personne ayant reçu les deux injections, soit du vaccin de Pfizer, soit de celui de Moderna, ou bien la dose unique de celui de Johnson & Johnson, et ayant attendu deux semaines après la dernière dose reçue.

Ainsi donc, selon les autorités américaines, celles-ci peuvent désormais se réunir en petit comité, en intérieur, sans porter de masque ni respecter les mesures de distanciation physique. Les personnes vaccinées ont également l'autorisation de se réunir avec des personnes non-vaccinées d'un seul autre foyer à la fois et ne présentant pas de facteurs aggravants en cas de contamination, sans également porter de masque et sans respecter la distanciation requise. Si les personnes vaccinées veulent se réunir avec plusieurs foyers non-vaccinés, il faudra en revanche qu'elles portent un masque et respectent les gestes barrières.

Quant aux voyages et grands rassemblements, ceux-ci restent proscrits, même vaccinés. Et concernant la visite d'aînés, quelques précisions également : "Si des grands-parents ont été vaccinés, ils peuvent rendre visite à leur fille et sa famille, même si eux n'ont pas été vaccinés", explique ainsi Rochelle Walensky, à la condition qu'ils ne présentent également aucun facteur de risque. Une situation qui se décante donc pour, à terme, un retour à la normale rapidement.

 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche