Confinement à Paris : Anne Hidalgo appelle à "laisser des marges de respiration aux Parisiens"

Par Alexandre G. · Publié le 18 mars 2021 à 16h41 · Mis à jour le 18 mars 2021 à 18h46
À quelques heures de la conférence de presse de Jean Castex et du gouvernement censée annoncer un durcissement des mesures de restriction en Île-de-France suite à la résurgence de l'épidémie du Covid-19, la maire de Paris appelle l'exécutif à tempérer ses ardeurs, surtout s'il s'agit de reconfiner Parisiens et Franciliens. Hidalgo souhaite par exemple des temps de promenade à l'extérieur conséquents, et un développement massif des tests salivaires.

Face à l'implacable confinement à venir en Île-de-France et à Paris, Anne Hidalgo espère encore une formule douce. Ce jeudi 18 mars 2021, alors que le Premier ministre Jean Castex et son gouvernement doivent tenir une conférence de presse à 19h pour annoncer un durcissement des mesures restrictives en raison de l'aggravation de la situation sanitaire dans la région capitale, la maire de Paris estime qu'il faut "laisser des marges de respiration aux Parisiens", peu importe "le scénario retenu" par l'exécutif. 

À l'occasion d'un entretien téléphonique avec le Premier ministre Jean Castex et le préfet de police Didier Lallement ce mercredi soir, Anne Hidalgo a demandé au chef du gouvernement de laisser les Parisiens "sortir un peu plus longtemps qu'une heure et un peu plus loin qu'à un kilomètre" de leur domicile. Comme le révèle l'AFP, la maire socialiste n'a pas hésité à pointer du doigt les incohérences d'un reconfinement, peu importe le format. "On sait qu'une grande partie des contaminations se fait à l'intérieur et là, on va réduire les gens à rester à l'intérieur. On ne peut pas réduire les gens à juste travailler et rentrer chez eux. C'est inhumain je trouve", déplore l'édile. 

Concernant ses propres pistes pour sortir de l'impasse sanitaire, Hidalgo enjoint le gouvernement à "mettre le paquet sur la vaccination" dans les prochains jours, sans oublier de "développer massivement les tests salivaires" dans le but de garantir l'ouverture des écoles, même en période de confinement. Une ultime réunion est planifiée ce jeudi après-midi avec la préfecture de police, la préfecture de région, l'Agence régionale de Santé et les maires d'arrondissement. 

À l'heure actuelle, le président Macron et ses ministres souhaitent à tout prix adopter des "mesures de freinage qui aient un autre visage que celles qu'on a connues". À savoir, le format de confinement strict, 7 jours sur 7, avec les écoles fermées -comme au premier confinement-, ou un confinement qui laisse les écoles ouvertes, avec quelques sorties autorisées -à l'image du second confinement de l'automne dernier. Si la formule précise de confinement n'a pas encore été révélée, deux scénarios sortent pour l'instant du lot : un reconfinement de l'Île-de-France seulement le week-end pour 4 semaines, avec un couvre-feu éventuellement avancé à 17h en semaine ; ou un reconfinement strict, 7 jours sur 7, 24h sur 24 -moins probable.  

Visuel Paris vide confinementVisuel Paris vide confinementVisuel Paris vide confinementVisuel Paris vide confinement Covid : vers un modèle hybride de confinement en Île-de-France ?
Pour lutter contre la Covid, alors que l'Île-de-France voit probablement poindre un nouveau confinement pour les quatre prochains week-ends, Emmanuel Macron a annoncé face à une dizaine de maires être en train de réfléchir à un modèle hybride pour s'adapter à la région, avec ”plus de télétravail la semaine, moins de brassage en intérieur, mais de l'oxygénation le week-end”.

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche