Immobilier : les visites de logements autorisées pendant le confinement, à certaines conditions

Par Alexandre G. · Publié le 22 mars 2021 à 16h12 · Mis à jour le 22 mars 2021 à 16h16
Alors que le gouvernement a confirmé jeudi 18 mars 2021 un durcissement des "mesures de freinage" de l'épidémie, prenant l'allure d'un troisième confinement pour les observateurs, les acteurs du marché de l'immobilier ne doivent plus se plier aux mêmes contraintes qu'au printemps et à l'automne 2020. Les visites de logements sont autorisées dans les 16 départements concernés, uniquement pour les personnes cherchant à louer ou à acheter leur résidence principale.

Quel est l'impact du troisième confinement sur le marché immobilier et les visites de logement ? Dans les 16 départements placés en confinement par le Premier ministre et son gouvernement depuis ce jeudi 18 mars 2021, en raison de la forte circulation du Covid-19 à l'intérieur de ces territoires, le marché de l'immobilier peut se targuer d'avoir échappé de peu à de nouvelles restrictions. Surtout, les visites de logement, nerf de la guerre, peuvent se poursuivre. Même si désormais, de nouvelles conditions sont à respecter. 

Pendant ce troisième épisode de confinement, les visites de logement sont autorisées à Paris, en Île-de-France, dans les Hauts-de-France, ainsi que dans les autres départements concernés par les "nouvelles mesures de freinage" décidées par le gouvernement afin de lutter contre la troisième vague épidémique qui traverse une large partie du pays depuis plusieurs semaines. Seulement, ces visites sont autorisées à la seule condition qu'elles concernent "l'acquisition ou la location d'une résidence principale", souligne le récent décret publié ce samedi 20 mars, qui précise les restrictions à l'encontre du marché immobilier par temps de crise sanitaire. 

Par conséquent, l'ensemble des visites concernant l'achat d'une résidence secondaire ou d'un investissement locatif sont formellement interdites pendant toute la durée du troisième confinement. Aussi, à l'image des restrictions adoptées lors des deux précédents confinements, la durée de la visite reste limitée à 30 minutes, et le port du masque ainsi que le nettoyage des mains avec gel hydroalcoolique demeurent obligatoires. Par ailleurs, les visites groupées et les visites successives rapprochées , "où les candidats attendent les uns après les autres dans l'escalier, sont toujours interdites. Les lieux doivent être impérativement aérés entre chaque visite.

Deux personnes maximum dans l'idéal, déménagements autorisés

Même chose pour le nombre de personnes présentes en simultané à la visite. Un nombre "limité au respect d'une jauge maximale de 8 mètres carrés de surface par personne", stipulent les protocoles gouvernementaux. Dans le même temps, le décret avance que "l'idéal étant que deux personnes maximum soient présentes dans chaque pièce, en respectant les distances de sécurité, et dans la mesure du possible en tenant les fenêtres ouvertes". 

En ce qui concerne les déménagements, ils restent toujours autorisés malgré les nouvelles restrictions. En revanche, seuls les déménagements opérés dans le cadre d'un "changement de domicile" sont permis, si ces déplacements sont "insusceptibles d'être différés". En ce sens, les déplacements interrégionaux restent autorisés s'ils concernent des déménagements ou des visites dans les conditions indiquées ci-dessus. Même chose pour les agents immobiliers, eux aussi autorisés à circuler entre les départements pour motif professionnel. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche