Le remboursement des séances de psychologue promis par les mutuelles et assurances

Par Elodie D. · Publié le 23 mars 2021 à 10h50 · Mis à jour le 23 mars 2021 à 10h55
Les mutuelles vont rembourser quatre séances de psychologue minimum, "sur prescription médicale", une "action de prévention" pour le président de la Mutualité française, Thierry Beaudet. Si cette initiative est à saluer, elle n'est pas encore entrée en vigueur, les fédérations d'assurance souhaitent un échange avec les syndicats de médecins et de psychologues.

Il y a un mois, la Cour des Comptes sommait à l'Etat de prendre en charge la santé mentale des Français et de revoir sa copie le plus rapidement possible, notamment en intégrant les séances chez les psychologues dans les actes remboursés. A cette demande forte, le gouvernement a répondu par Santé Psy Étudiant,une plateforme pour aider les étudiants en détresse psychologique avec trois séances de psy gratuites. Une réunion sur la santé mentale a eu lieu ce lundi après-midi à Matignon.

En attendant les résultats de cette réunion, les mutuelles et assureurs ont pris l'initiative, ce lundi 22 mars, de prendre en charge de quelques consultations de psychologues sur prescription médicale et "dans la limite de 60 euros par séance". Le nombre de séances de psy prises en charge dépendra de sa mutuelle, mais avec un minimum de quatre séances, soit 240 euros de remboursé au minimum. Si votre séance coûte 70 euros, il vous resterait donc 10 euros de reste à charge.

Le président de la Mutualité française, Thierry Beaudet, tient à préciser qu'un quart des contrats des mutuelles remboursent déjà des consultations ponctuelles auprès des psychologues. "Avec ces quatre séances, on n'est pas dans l'affichage mais dans la solution", aurait-il déclaré ce mardi 23 mars au micro de Franceinfo. Et s'engage à ne pas augmenter les tarifs des mutuelles, "cet investissement en santé pourrait être de l'ordre de 200 millions d'euros par an pour l'ensemble des complémentaires" selon Thierry Beaudet. Du côté des assureurs, ce sera "jusqu'à quatre consultations" par an, indique la Fédération française de l'assurance (FFA).

Cette initiative entrera en vigueur dans les semaines à venir, les mutuelles veulent "initier un échange" avec les syndicats de médecins et de psychologues avant la mise en oeuvre de leur engagement.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche