Coronavirus, comment se contamine-t-on réellement et quelles sont les situations les plus risquées ?

Par Rizhlaine F. · Publié le 28 mars 2021 à 12h38 · Mis à jour le 29 mars 2021 à 13h17
Malgré les restrictions, en France, le taux des contaminations liées au coronavirus reste élevé. Alors, comment se contamine-t-on réellement ? Voici comment identifier les situations les plus risquées afin d'éviter de contracter la covid 19.

Alors que les restaurants, bars, cafés, boites de nuit et lieux culturels sont fermés, le taux des contaminations liées au coronavirus en France reste élevé. Une situation qui a de quoi susciter des interrogations. Qu'est-ce qui nous échappe ? Depuis un an, les études se succèdent et désormais on en sait plus sur les voies de transmissions de ce virus

Visuel Paris musée d'OrsayVisuel Paris musée d'OrsayVisuel Paris musée d'OrsayVisuel Paris musée d'Orsay Covid : Les lieux où l'on se contamine le plus ? Ecoles et lieux culturels en question
Où les contaminations au coronavirus ont-elles lieu le plus souvent ? Une question à laquelle a tenté de répondre la nouvelle étude ComCor de l'Institut Pasteur mais aussi une étude allemande qui apporte des éléments sur les lieux culturels et les écoles.

Au début de l'épidémie, face à un virus dont on ne savait que trop peu, on prenait ainsi gare aux surfaces sur lequel il pouvait survivre des heures, on lavait les emballages des produits achetés au supermarché, on redoutait le colis fraichement livré. Le lavage des mains était alors systématique. Depuis, différentes études ont démontré que les surfaces contaminées représentaient un risque inférieur à 10%. Mais attention, ce n'est pas pour autant qu'il faut abandonner le gel hydroalcoolique et le lavage des mains ! 

Bar à gel hydroalcoolique à Paris : une aventure vite terminéeBar à gel hydroalcoolique à Paris : une aventure vite terminéeBar à gel hydroalcoolique à Paris : une aventure vite terminéeBar à gel hydroalcoolique à Paris : une aventure vite terminée Covid 19 : Gel hydroalcoolique, ces erreurs fréquentes à éviter
L'épidémie de coronavirus perdure et pourtant, on a beau penser s'y être habitué et bien connaître les gestes barrières, nous faisons toujours quelques erreurs notamment lorsqu'on utilise du gel hydroalcoolique. Voici les gestes à éviter.

Il existe en revanche une autre voie de transmission beaucoup plus redoutable : les gouttelettes, postillons et aérosols. Pourtant, le port du masque est désormais la règle dans tous les lieux clos, voire même en extérieur comme c'est le cas dans certaines zones de France. Il reste néanmoins quelques moments clés où il est abaissé : lorsqu'on vapote, qu'on fume, qu'on boit ou qu'on mange. 

"Ce sont les repas, qui vraiment sont une des circonstances de transmission majoritairement rapportées, quand il s’agit des rencontres avec votre famille au-delà de votre foyer, et avec vos amis. En milieu professionnel, ce sont les bureaux partagés et les lieux de restauration", indique Arnaud Fontanet, épidémiologiste de l’Institut Paster et auteur de l’étude Comcor, auprès de France Info.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche