Les trajets en train gratuits pour tous les policiers et gendarmes d'ici 2022, annonce Darmanin

Par Alexandre G. · Publié le 1 avril 2021 à 13h32 · Mis à jour le 1 avril 2021 à 13h32
À l'occasion d'un déplacement à Thionville, en Moselle, dans le cadre du "Beauvau de la sécurité", le ministre de l'Intérieur a annoncé la gratuité de tous les TGV et trains Intercités pour les policiers et gendarmes, et ce dès 2022.

Dès 2022, les policiers et gendarmes n'auront plus à payer leurs billets de train. C'est en tout cas ce qu'a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin ce lundi 29 mars 2021, lors d'un déplacement à Thionville en Moselle à l'occasion du "Beauvau de la Sécurité". Ainsi, les forces de l'ordre pourront profiter de la gratuité des TGV, Intercités et trains sur l'ensemble du territoire, dès 2022

Concrètement, seuls les trajets entre le domicile et le lieu de travail sont concernés par cette annonce. Dans le cadre de la grande concertation nationale au sujet du rôle et de l'action de la police et de la gendarmerie, entamée depuis le début du mois de mars, syndicats des forces de l'ordre et représentants de la SNCF discutent afin d'étendre le dispositif à d'autres types de trajets, toujours en train

Par ailleurs, le controversé ministre de l'Intérieur a précisé que la mesure se justifiait par les multiples besoins en mobilité pour bon nombre de fonctionnaires de police et gendarmes, notamment afin de retrouver leurs proches. Une demande formulée depuis de nombreuses années par les syndicats de forces de l'ordre. 

Police : un "Beauvau de la Sécurité" dès janvier annonce Emmanuel Macron Police : un "Beauvau de la Sécurité" dès janvier annonce Emmanuel Macron Police : un "Beauvau de la Sécurité" dès janvier annonce Emmanuel Macron Police : un "Beauvau de la Sécurité" dès janvier annonce Emmanuel Macron ”Beauvau de la sécurité” : la grande concertation nationale officiellement lancée
Après les nombreuses polémiques autour de la controversé loi ”sécurité globale” et la publication de vidéos ”choquantes” de violences policières, le président de la République a précisé l'organisation d'un ”Beauvau de la Sécurité” début 2021. Un évènement qui doit être ”la première pierre de la grande loi de programmation de sécurité intérieure” selon Gérald Darmanin, réunissant syndicats de police, élus et citoyens. Le top départ officiel de la concertation a été donné ce lundi 1er février par le Premier ministre et le ministre de l'Intérieur.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche