Restaurants clandestins : 1000 clients verbalisés à Paris depuis fin octobre, selon le gouvernement

Par Alexandre G. · Publié le 6 avril 2021 à 14h36 · Mis à jour le 7 avril 2021 à 11h33
En pleine polémique autour des dîners et déjeuners clandestins organisés au Palais Vivienne à Paris, le ministère de l'Intérieur précise ce mardi 6 avril que sur les 7345 restaurants contrôlés, près de 1000 clients de restaurants ouvrant illégalement ont déjà été verbalisés depuis fin octobre 2020, donnant suite à 300 contraventions.

Face aux vives polémiques sur les restaurants clandestins à Paris, le gouvernement mise sur la transparence pour éteindre l'incendie. Alors que les réseaux sociaux s'enflamment depuis plusieurs jours suite à la diffusion vendredi dernier d'un reportage de M6 à propos des dîners luxueux organisés dans des restaurants clandestins de la capitale, le ministère de l'Intérieur annonce à l'AFP ce mardi 6 avril 2021 que "7345 restaurants ont été contrôlés depuis le 30 octobre" à Paris, donnant lieu à la verbalisation de "près de 1000 clients". 

Forcément, cette communication transparente doit aider à contrebalancer les accusations proférées par un intervenant -filmé en caméra cachée- dans le reportage diffusé vendredi 2 avril sur M6, qui affirmait avoir croisé des ministres lors de ces dîners clandestins, totalement illégaux en raison des restrictions sanitaires actuellement en vigueur partout en France. En ce sens, le ministère de l'Intérieur précise que "300 contraventions" ont été dressées à l'encontre des organisateurs de ces repas illégaux, "pour ouverture irrégulière" de leurs établissements. 

D'ailleurs, c'est le ministre de l'Intérieur en personne qui monte au créneau pour défendre les autres membres du gouvernement à ce sujet. Des simples "rumeurs" selon Gérald Darmanin, qui soutient bec et ongles que "il n'y a pas eu de ministres" à ces dîners. 

Diners clandestins à Paris : une enquête ouverte par Darmanin, chasse à l'homme lancée sur TwitterDiners clandestins à Paris : une enquête ouverte par Darmanin, chasse à l'homme lancée sur TwitterDiners clandestins à Paris : une enquête ouverte par Darmanin, chasse à l'homme lancée sur TwitterDiners clandestins à Paris : une enquête ouverte par Darmanin, chasse à l'homme lancée sur Twitter Diners clandestins à Paris : ”il n'y a pas eu de ministres”, assure Gérald Darmanin
Après le reportage de M6 sur des dîners clandestins à Paris, et l'indiscrétion faite sur les ministres qui y participeraient, la tension est montée sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter. Avec le hashtag #Onveutlesnoms, des anonymes se lancent à la recherche des participants à ces dîners privés à 200 euros par tête, alors que tous les restaurants sont fermés depuis le 28 octobre 2020. Au lendemain de la polémique, le ministre de l'Intérieur dénonce les rumeurs et soutient qu'aucun ministre n'a participé à ces dîners illégaux.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche