Piratage de Linkedin : les données de 500 millions d'utilisateurs en vente sur internet

Par Alexandre G. · Publié le 10 avril 2021 à 10h44 · Mis à jour le 10 avril 2021 à 10h45
Alors qu'un piratage mondial avait déjà frappé Facebook il y a quelques jours, le réseau social professionnel LinkedIn a été "hacké" à son tour le 6 avril 2021. Sur le "darknet", les pirates numériques responsables de la fuite ont mis en vente les archives de plus de 500 millions d'utilisateurs du réseau. Seules les informations "publiques" ont fuité.

Après Facebook, c'est au tour de LinkedIn d'être frappé par une cyberattaque. Selon le site Cybernews qui a révélé l'affaire mardi 6 avril 2021, la base de données du réseau social professionnel LinkedIn a été attaquée. Au total, quelque 500 millions d'utilisateurs sont victimes d'un "hack", ou pirate numérique, qui s'est empressé de mettre en vente l'immense agrégat de données sur le "darknet". Quelques jours plus tôt, le plus large réseau social du monde Facebook subissait une attaque similaire. 

D'après les informations de Cybernews, les données piratées sont limitées aux identifiants, prénoms et noms, e-mails, genres, numéros de téléphone, et les profils qui renvoient vers d'autres réseaux sociaux. Les cybercriminels ont ensuite posté une annonce sur un forum de "hacking" populaire, afin de vendre cette énorme base de données. Une autre annonce concernant cette fois "2 millions" de profils, e-mails, numéros de téléphone et "d'autres détails" a suivi la première annonce, confirmant ainsi que la fuite était véridique.

Pour les représentants de LinkedIn, cette "fuite" n'est pas aussi préjudiciable que celle subie par Facebook, puisque les données ne sont pas accessibles gratuitement. "Il ne s'agissait pas d'une violation de données LinkedIn, et aucune donnée de compte de membre privé de LinkedIn n'a été incluse dans ce que nous avons pu examiner", confirme le réseau quelques heures après les révélations. 

Pour vérifier si votre adresse mail fait partie des mails hackés, le site Cybernews met à disposition son outil de vérification, sur le même principe que le populaire site haveibeenpwnd. À l'heure actuelle, le site qui permet de vérifier si son adresse mail ou son numéro de téléphone est sur une base de données piratées ou sur un serveur malveillant n'a pas encore été mis à jour. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche