Terrasses à Paris : Anne Hidalgo confirme la fin de la gratuité pour les restaurateurs fin septembre

Par Cécile D., Alexandre G. · Photos par Manon C. · Publié le 2 juin 2021 à 11h47 · Mis à jour le 2 juin 2021 à 11h47
Pour faciliter la réouverture des restaurants, bars et cafés, la mairie de Paris avait décidé d'offrir la gratuité des extensions et des terrasses éphémères "jusqu'à la fin de l'été", soit jusqu'à la fin septembre 2021, a précisé Anne Hidalgo ce mercredi 2 juin.

Presque un an jour pour jour après le premier déconfinement, les bars, restaurants et cafés vont enfin pouvoir rouvrir. Comme l'a annoncé le président Emmanuel Macron au moment de dévoiler le calendrier de réouverture, c'est à partir du 19 mai 2021 que ces espaces rouvrent leurs portes après de longs mois de fermeture administrative. Au même titre que les musées, monuments, cinémas et théâtres. 

"Si les bars et les restaurants peuvent rouvrir mi-mai comme annoncé, nous ne leur imposerons pas de droits de terrasse tout de suite", confirme Anne Hidalgo dans un entretien accordé au Journal du dimanche, publié le 2 mai 2021. Les 9 000 terrasses éphémères resteront gratuites au moins "jusqu'à la fin de l'été" affirme l'édile socialiste. 

À Paris, la mairie avait autorisé des extensions ainsi que des terrasses éphémères notamment sur des places de parking afin d'aider les restaurateurs pour la reprise. Un dispositif qui a été prolongé jusqu'en juin 2021. Problème : les cafés, bars et restaurants ont dû à nouveau fermer au deuxième confinement fin octobre. À l'heure du déconfinement, ils ne pourraient alors profiter de cette mesure que quelques semaines à peine. Pas question de revenir sur la pérennité de ce dispositif selon Anne Hidalgo. "Je souhaite pérenniser les terrasses qui ont vu le jour l'été dernier", explique la maire de Paris dans les colonnes de l'hebdomadaire. 

En revanche, la réouverture et pérennisation de ces terrasses ne se fera pas dans le désordre. "C'est tout l'enjeu du nouveau règlement que nous sommes en train d'élaborer avec les restaurateurs et les riverains", souligne Anne Hidalgo. Avec comme priorité, la réduction des nuisances sonores et autres, ainsi que des débordements observés sur ces espaces au moment du premier déconfinement. "Nous retirerons les autorisations à ceux qui ne respectent pas les règles" prévient la maire. Les restaurateurs pourraient se voir obligés, par exemple, de nettoyer les terrasses sous peine d'amende, ainsi que de faire respecter les nouvelles règles concernant le bruit et les horaires d'ouverture. 

Visuel Paris terrasse Faust Alexandre IIIVisuel Paris terrasse Faust Alexandre IIIVisuel Paris terrasse Faust Alexandre IIIVisuel Paris terrasse Faust Alexandre III Les plus belles terrasses de l'été 2021 à Paris
Les terrasses sont de retour ! C'est le moment de profiter des beaux jours sur la capitale. Petit coin de verdure, vue imprenable sur les toits de paris ou lieux secrets, découvrez le guide des terrasses parisiennes !

Azulito : la nouvelle terrasse estivale de Monsieur Bleu à ParisAzulito : la nouvelle terrasse estivale de Monsieur Bleu à ParisAzulito : la nouvelle terrasse estivale de Monsieur Bleu à ParisAzulito : la nouvelle terrasse estivale de Monsieur Bleu à Paris Le top des terrasses dépaysantes pour l'été 2021 à Paris
Amérique latine, Japon ou encore Californie… quelle sera votre destination estivale ? Cet été 2021, les terrasses proposant de savoureux moments d’évasion sont nombreuses. Découvrez donc le top des terrasses dépaysantes de Paris, pour voyager sans quitter la capitale.

Début mai 2021, la mairie de Paris n'avait pas prévu de prolonger la gratuité des terrasses trop longtemps. Selon les informations du Parisien, les terrasses et extensions devaient rester gratuites jusqu'à fin juin 2021. Au-delà, les restaurateurs devront payer une redevance : "on en sera à 16 mois de gratuité, ce qui équivaut à 34 millions de recettes minimum en moins pour la ville", explique ainsi Olivia Polsky, adjointe chargée des commerces, à nos confrères de l'AFP. Et de poursuivre : "Il faut savoir que cette utilisation de l'espace public, c'est quand même aussi des ressources pour la ville, mais c'est aussi pour payer des salaires de propreté, de sécurité. L'usage de l'espace public, ça a un coût pour la collectivité".

La décision finale de la mairie a depuis évolué, dans l'intérêt des restaurateurs. Ce mercredi 2 juin 2021, Anne Hidalgo a confirmé sur le plateau de BFMTV que la gratuité des terrasses serait conservée jusqu'à la fin de l'été, soit plus précisément jusqu'à la fin septembre.

"Nous avons décidé avec mon équipe d'accompagner et d'aider les restaurateurs. D'abord en rendant permanentes les terrasses éphémères (...) et puis dès la fin septembre on gardera les chaises et les tables mais on payera une redevance", a annoncé la maire de Paris.

Si la ville veut aider les restaurateurs, durement touchés par la crise sanitaire et économique, elle doit aussi prendre en compte le coût financier de cette opération : Anne Hidalgo affirme que la gratuité des terrasses représente un manque à gagner de 47 millions d'euros de recettes.

L'élue estime que la fin de la gratuité est une décision "normale", car "l'espace public ne peut pas être gratuit".

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche