Vinted attaqué en justice par l'UFC-Que Choisir pour "pratique commerciale trompeuse"

Par Alexandre G. · Publié le 18 mai 2021 à 11h27 · Mis à jour le 18 mai 2021 à 11h28
L'association de consommateurs accuse la plateforme de vente de vêtements d'occasion en ligne Vinted de "pratique commerciale trompeuse", en raison du manque de transparence et d'informations pour les usagers concernant la commission "Protection acheteurs", facturée lors de chaque transaction.

Vinted va devoir se défendre en justice face à l'UFC-Que Choisir. Ce mardi 18 mai 2021, la plateforme de vente en ligne communautaire de vêtements d'occasion est attaquée en justice par l'association de consommateurs au sujet d'une "pratique commerciale trompeuse". L'UFC-Que Choisir pointe du doigt la commission "Protection acheteurs", qui serait "soi-disant optionnelle" alors qu'elle est en réalité imposée lors de chaque transaction. 

Ains, Vinted retiendrait 95 centimes à chaque fois que ses utilisateurs achètent ou vendent des vêtements. "Vinted facture sur chaque transaction, sous l'appellation tendancieuse de 'Protection acheteurs', une commission soi-disant optionnelle et dont le montant n'apparaît qu'au moment de payer", explique l'UFC-Que Choisir. D'après l'association, il s'agit d'une pratique commerciale "trompeuse"

C'est précisément pour ces raisons que l'organisme intente une action en justice contre Vinted, dans le but de "faire sanctionner ces pratiques illicites". Parmi les demandes formulées par l'UFC-Que Choisir, on retrouve le remboursement de tous les utilisateurs qui ont été facturés via cette commission. D'ailleurs, l'organisme rappelle que Vinted compte environ "45 millions de membres dans le monde", dans des pays comme la France, l'Allemagne, l'Italie, le Royaume-Uni et les États-Unis. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche