Fatigue, mal de dos, problèmes dentaires... Comment les confinements ont abîmé notre corps

Par Cécile D. · Publié le 10 juin 2021 à 14h47 · Mis à jour le 10 juin 2021 à 14h47
La pandémie et les confinements ont brutalement changé nos modes de vie. Nos corps ont subi ces changements soudains, entraînants parfois de nombreux maux.

Trop de lumière, trop de bruit. Des journées de travail assis.e sur une chaise inadaptée. Trop de temps devant l'écran d'ordinateur, pas assez d'exercice et de lumière naturelle directe... Les Français ont vécu une année très particulière en raison de la pandémie et des confinements imposés.  Les médecins constatent une augmentation de certains maux et troubles, causés par les modes de vie particuliers auxquels nos corps ont dû s'adapter rapidement.

Le docteur Laurent Seidermann, à la tête du syndicat des médecins ORL, explique dans les colonnes du Parisien que cette période si étrange a pu dérégler certaines de nos fonctions. « Dans chaque spécialité, on a vu des symptômes particuliers », indique-t-il, citant à titre d'exemple des yeux secs, fatigués. Le télétravail et la période de temps où les Français ont dû rester enfermés chez eux, avec leur ordinateur pour seul compagnon, se sont montrés très néfastes pour nos yeux.

Sa collègue l’ophtalmologue Catherine Albou-Ganem ajoute que le déconfinement apporte lui aussi son lot de problème : on retrouve la pollution et le pollen, sources de maux auxquels notre corps est moins habitué. Les yeux doivent aussi se réhabituer à la vision de loin. Elle signale également avoir constaté « une recrudescence de la myopie chez les enfants et les ados ».

Mais les yeux ne sont pas les seules parties de notre corps à avoir souffert. Le manque d'activité physique et la prise de poids ont abîmé notre dos. Mickaël Mulon, kinésithérapeute et  président du syndicat national des masseurs-kinésithérapeutes-rééducateurs a constaté « une récurrence de douleurs au niveau du rachis, du bassin au haut du dos ». Pour combattre la « lombalgie du télétravailleur », pas de secret : « il faut reprendre une alimentation saine et équilibrée, bien s’hydrater, se remettre progressivement, j’insiste sur ce terme, au sport, pour ne pas se faire mal. Reprenez le vélo pour aller au travail, marchez plus… ». Si vous devez retourner au travail, le kiné conseille également d'utiliser un sac à dos pour transporter nos affaires.

Une crise sanitaire mondiale, entraînant une crise économique, cela a de quoi inquiéter même les plus insouciants. Le stress apporte lui aussi son lot de problèmes physiques. Urticaire, eczéma ou psoriasis, mâchoires serrées, dents qui grincent, gênes pour déglutir, douleurs dans la nuque ou la tête... Les médecins encouragent tout le monde à consulter au moindre problème, pour que cette situation ne dégénère pas en soucis médicaux plus graves.

Si la plupart des Français sont heureux de ne plus être enfermés chez eux, le déconfinement n'est pas à prendre à la légère non plus. « Les patients disent qu’ils entendent trop fort, en réalité, ce n’est pas le cas, on n’est juste plus habitué à cette pollution sonore », explique le docteur Laurent Seidermann. Les pharmaciens notent d'ailleurs une ruée vers les antidouleurs. « Nous avons beaucoup de demandes d’aspirine et de paracétamol. La pression que l’on ressent, le bruit, la fatigue augmentent les maux de tête », constate Haïfa, préparatrice en pharmacie dans une officine parisienne. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche