Covid : conseil de défense sanitaire ce lundi 6 décembre, ce qui pourrait être annoncé

Par Caroline J., Cécile D. · Photos par My B. · Mis à jour le 6 décembre 2021 à 07h27 · Publié le 2 décembre 2021 à 18h56
Face à la menace du variant Omicron et à la multiplication des nouvelles contaminations au covid-19, Jean Castex a annoncé la tenue d’un nouveau conseil de défense sanitaire ce lundi 6 décembre 2021, « pour voir s'il y a lieu de prendre des mesures complémentaires ». Selon Le Parisien, ce Conseil est prévu à 12h.

Un nouveau Conseil de défense sanitaire doit se tenir ce lundi 6 décembre 2021, alors que les contaminations liées au covid-19 se multiplient dans le pays et que le variant Omicron a été détecté en France. C’est ce qu’a annoncé Jean Castex le jeudi 2 décembre lors d’un déplacement dans un centre hospitalier à Angoulême. « La situation est ce que vous savez et en conséquence, le président de la République a décidé de convoquer un nouveau Conseil de défense (...) pour voir s'il y a lieu de prendre des mesures complémentaires dès lundi ». Le Parisien précise que ce Conseil de défense est prévu à 12h.

Pour rappel, le 1er décembre, 49 610 nouveaux cas de contamination au covid-19 ont été recensés en 24h, confirmant une forte reprise épidémique dans le pays. Par ailleurs, plusieurs cas confirmés du variant Omicron ont été détectés en France métropolitaine.

Repéré pour la première fois en Afrique du Sud, ce nouveau variant laisse craindre le pire et pousse de nombreux pays à renforcer leurs restrictions aux frontières. Le 1er décembre, Gabriel Attal a annoncé le rétablissement des vols avec l’Afrique australe, mais avec « un encadrement extrêmement strict et drastique ».

Covid : le « pass sanitaire » bientôt nécessaire pour voyager en avion ?Covid : le « pass sanitaire » bientôt nécessaire pour voyager en avion ?Covid : le « pass sanitaire » bientôt nécessaire pour voyager en avion ?Covid : le « pass sanitaire » bientôt nécessaire pour voyager en avion ? Covid : durcissement des conditions d'entrée en France, les annonces de Gabriel Attal
À l’issue d’un conseil des ministres ce 1er décembre 2021, Gabriel Attal a annoncé un durcissement des mesures aux frontières. Test négatif obligatoire de moins de 48h pour tous les voyageurs hors Union européenne, test de moins de 24 heures pour les voyageurs non-vaccinés venant d'un État-membre de l'Union européenne... Voici les nouvelles restrictions. [Lire la suite]


Pourtant, à ce stade, « aucune donnée ne nous permet de conclure que ce variant serait plus résistant au vaccin », a confié le Premier ministre jeudi dernier lors de son déplacement. « Nous suivons la situation au plus près. 8000 prélèvements ont été séquencés la semaine dernière. On est montés à 10.000 » a ajouté le chef du gouvernement. Mais selon le Pr Delfraissy, ce variant Omicron devrait "s’installer" dans le pays début 2022.

Alors, faut-il s’attendre à de nouvelles restrictions en France afin de lutter contre la 5e vague et l’émergence du variant Omicron dans le pays ? Les fêtes de fin d’année risquent-elles d'être gâchées ? Ce jeudi, sur RMC, Gabriel Attal s’est voulu optimiste. « Parce qu'on prend des mesures, parce que la campagne de vaccination et de rappel s'accélère, on peut passer les fêtes », a-t-il indiqué, ajoutant toutefois : « Par définition, rien ne peut être exclu, mais aujourd'hui, il n'y a aucune raison de penser que les Français ne pourront pas passer Noël en famille ».

La situation sanitaire continue de se dégrader, suffisamment pour qu'il soit nécessaire d'imposer le pass sanitaire dans les stations de ski cet hiver. Le gouvernement pourrait donc imposer de nouvelles restrictions, et décider d'avancer les vacances scolaires. En Belgique, les écoles maternelles et primaires fermeront une semaine plus tôt que la date prévue, pour limiter la propagation du virus dans les établissements scolaires et par extension, dans les familles. La France pourrait s'inspirer de cette mesure puisqu'on note un taux d'incidence élevé chez les enfants.

Depuis quelques jours, Elisabeth Borne insiste sur l'efficacité du télétravail en tant qu'outil de lutte contre la pandémie. Si le télétravail n'est aujourd'hui plus une obligation, il pourrait de nouveau être imposé aux patrons. 

On s'attend également à ce que Jean Castex ou le porte-parole Gabriel Attal annoncent la réouverture de centaines de centres de vaccination, et le renforcement du port du masque en extérieur.

Certains craignent aussi une fermeture ou un couvre-feu imposé aux lieux non-essentiels, particulièrement ceux qui permettent la propagation du virus, comme les boîtes de nuit.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche