Élection municipale à Trappes : le Conseil d'État annule définitivement le scrutin

Par Alexandre G. · Publié le 18 août 2021 à 15h54
Le Conseil d'État a définitivement tranché ce mercredi 18 août 2021 : pendant la campagne d'entre-deux tours de l'élection municipale 2020 à Trappes dans les Yvelines, le candidat "Génération.s" Ali Rabeh a bien mené des "actions de propagande" pour promouvoir sa candidature, par l'intermédiaire de l'association Coeur de Trappes. Un nouveau scrutin doit se tenir à l'automne.

L'élection municipale de 2020 est annulée à Trappes. Ce mercredi 18 août 2021, le Conseil d'État a jugé que l'association Coeur de Trappes, fondée par le candidat "Génération.s" Ali Rabeh, avait "assuré la promotion" de sa candidature pendant la campagne de l'entre-deux tours. Les habitants de la ville située dans les Yvelines vont devoir retourner dans les urnes à l'automne prochain. 

En février dernier, le candidat de la liste d'opposition Othman Nasrou (Engagement Trappes Citoyens), proche de Valérie Pécresse, déposait un recours au tribunal administratif de Versailles, qui statuait sur une annulation du scrutin. Ali Rabeh avait alors porté cette décision au Conseil d'État, qui rend sa décision ce jour. 

Que s'est-il passé ? Pendant la campagne d'entre-deux tours, l'association avait organisé une distribution "d'environ 15 000 masques au cours d'une période où les masques chirurgicaux n'étaient disponibles qu'en faible quantité", explique l'arrêté. À l'intérieur des lots de masques, "une notice d'utilisation où figurait une photo de M. Rabeh identique à celle utilisée pour ses documents et affiches de propagande électorale". Contrairement au tribunal administratif de Versailles, le Conseil d'État annule l'inéligibilité à laquelle le candidat était condamné, et demande à l'État de lui restituer ses comptes de campagne. 

Coronavirus :  36 élus demandent le second tour des municipales dès le mois de juin Coronavirus :  36 élus demandent le second tour des municipales dès le mois de juin Coronavirus :  36 élus demandent le second tour des municipales dès le mois de juin Coronavirus :  36 élus demandent le second tour des municipales dès le mois de juin Droit de vote dès 16 ans : 100 élus le réclament pour les municipales
Ouvrir le droit de vote aux jeunes dès 16 ans ? L'idée revient souvent dans le débat politique. Dans une tribune soutenue par 99 élus et 102 jeunes, le député MoDem David Corceiro appelle ouvrir le droit de vote à 16 ans pour les élections municipales. Pour les signataires, « la jeunesse est informée et elle est prête » et lui offrir cette chance de l'exprimer par le vote serait « surtout [l'occasion] d'affirmer à cette jeunesse que nous avons confiance en elle. » [Lire la suite] d'affirmer à cette jeunesse que nous avons confiance en elle. »"|image="gauche"]

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche