Présidentielle 2022 : Michel Barnier (LR), négociateur du Brexit pour l'UE, annonce sa candidature

Par Laurent P. · Publié le 27 août 2021 à 09h43
La Présidentielle de 2022 gagne un nouveau candidat annoncé en la personne de Michel Barnier, ancien député et sénateur LR, ancien ministre sous plusieurs gouvernements de droite et négociateur en chef du Brexit pour l'Union européenne. Une annonce que l'intéressé a faite jeudi 26 août chez nos confrères du Figaro et de TF1.

La liste des candidats à la Présidentielle de 2022 ne cesse de s'allonger... Après Éric Ciotti, c'est au tour de Michel Barnier d'annoncer jeudi 26 août se présenter à l'élection sous la bannière LR, sans passer par une primaire. Une primaire que les candidats qui la désirent la voient par ailleurs s'éloigner de plus en plus après que Laurent Wauquiez, président du parti de droite Les Républicains, ait annoncé ce même jeudi ne pas se porter candidat pour le scrutin de l'année prochaine.

"Je suis candidat pour être un président qui respecte les Français et qui fait respecter la France" a ainsi déclaré Michel Barnier chez nos confrères du Figaro. Et de poursuivre : "Nous sommes dans des temps exigeants. Le monde qui nous entoure est dangereux, instable, fragile. Notre pays va mal. Il faut une alternance pour réconcilier, remettre ensemble et agir vraiment". Parmi les lignes directrices de sa candidature, "limiter l’immigration et la maîtriser" en demandant un moratoire, mais également "remettre le travail, le mérite au centre de notre société" ou encore la lutte contre "le changement climatique qui va tout bouleverser". Autre point soulever, porter à "3% du PIB" l'effort dans la défense et la recherche.

Une carrière politique importante, le menant à piloter il y a de nombreux mois les négociations du Brexit pour l'Union européenne. Michel Barnier a également été avant cela député, sénateur, mais également ministre dans plusieurs gouvernements entre 1990 et 2000, à des portefeuilles divers comme celui des Affaires étrangères, des Affaires européennes, de l'Agriculture ou encore de l'Environnement. Un homme de circonstance, donc, qui pourrait peser dans le débat à droite. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche