Coronavirus – Île-de-France : un francilien sur 25 testé positif

Par Caroline J. · Photos par My B. · Publié le 12 janvier 2022 à 12h23
En raison de la 5e vague et de la forte transmissibilité du variant Omicron, le nombre d’infections au covid-19 explose dans le pays depuis la fin du mois de décembre. Et l'Île-de-France est particulièrement touchée, avec un Francilien sur 25 testé positif au coronavirus au cours de la semaine du 4 au 11 janvier, d’après les dernières données de Santé publique France.

Depuis le 3 janvier dernier, de nouvelles mesures sont en vigueur en France en raison de l’explosion des cas de covid-19 liés à la 5e vague et au variant Omicron. Mardi 11 janvier, Santé publique France a annoncé un nouveau record d'infections au covid-19, avec 368.149 cas recensés en 24h. Et certaines régions semblent être plus touchées que d’autres. C’est notamment le cas de l’Île-de-France où un Francilien sur 25 a été testé positif au cours de la semaine du 4 au 11 janvier. Un triste chiffre qui fait de cette région la plus touchée par l’épidémie de coronavirus en France métropolitaine. Selon les dernières données publiées par Santé publique France, le taux d’incidence moyen en région francilienne est actuellement de 4.024 cas pour 100.000 habitants, contre 2.790 pour l'ensemble du territoire.

Dans le détail, cinq départements de la région sont particulièrement touchés par cette 5e vague, à savoir le Val-d'Oise, qui comptabilise un record avec 4.429 cas pour 100 00 habitants, mais aussi la Seine-Saint-Denis (4.242 cas), l'Essonne (4.209 cas), le Val-de-Marne (4.075 cas), et enfin Paris (4.045 cas). A ce jour, le département des Yvelines reste le moins touché, avec 3.471 cas pour 100 000 habitants.

Le variant Omicron, plus contagieux que le variant Delta, explique en partie cette hausse importante du taux de positivité. Si Omicron semble être en revanche moins sévère que les autres variants, il n’empêche que la pression sur les hôpitaux reste importante. Selon les derniers chiffres, 6.000 malades du covid-19 sont actuellement hospitalisés en Île-de-France.

Dans le Journal du Dimanche, l'épidémiologiste et membre du Conseil scientifique Arnaud Fontanet estimait que le pic de la cinquième vague sera atteint à la "mi-janvier", précisant que "l'Île-de-France sera la première touchée".

Coronavirus : le pass vaccinal plutôt que le pass sanitaire contre la cinquième vague ? Coronavirus : le pass vaccinal plutôt que le pass sanitaire contre la cinquième vague ? Coronavirus : le pass vaccinal plutôt que le pass sanitaire contre la cinquième vague ? Coronavirus : le pass vaccinal plutôt que le pass sanitaire contre la cinquième vague ? Covid : le pic de la cinquième vague attendu ”mi-janvier” selon l'épidémiologiste Arnaud Fontanet
L'épidémiologiste Arnaud Fontanet évoque un nombre de cas de contaminations en hausse qui devrait atteindre son pic ”mi-janvier”. Il ajoute cependant qu'il sera d'une durée limitée. [Lire la suite]

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche