Premier ministre : Élisabeth Borne nommée à Matignon, qui est la nouvelle chef du gouvernement ?

Par Laurent P., Cécile D. · Publié le 16 mai 2022 à 18h26
Emmanuel Macron a enfin dévoilé l'identité de son tout nouveau Premier ministre : il s'agit plus précisément d'une Première ministre, Élisabeth Borne, ancienne ministre du Travail au sein du dernier gouvernement de Jean Castex. La nouvelle locataire de Matignon a pour objectif d'assurer la transition écologique, a annoncé le président de la République.

Après de longues semaines de suspens, Emmanuel Macron, réélu président de la République le 24 avril dernier, a enfin dévoilé le nom de son nouveau Premier ministre. Comme annoncé, la successeur de Jean Castex est une femme : c'est Élisabeth Borne qui a été désignée pour reprendre les rênes du gouvernement en France.

Suite à cette nomination, un nouveau gouvernement devrait être formé et présenté dans les jours à venir. Élisabeth Borne, en qualité de Première ministre, doit proposer différentes personnes pour les postes de ministre, et le président de la République désigne les ministres selon sa vision et ses objectifs pour ce nouveau mandat. Selon l'usage, le Secrétaire général de la présidence dévoile ensuite la liste des membres du gouvernement à la presse, sur le perron de l’Élysée.

Élisabeth Borne est la deuxième femme à obtenir ce poste sous la Ve République, en France. Seule Édith Cresson, Première ministre du président Mitterrand, a occupé cette fonction, du 15 mai 1991 au 2 avril 1992.

Qui est la nouvelle chef du gouvernement français ?

Née le 18 avril 1961 à Paris, Élisabeth Borne est la fille de Joseph Borne, ancien résistant, et de Marguerite Lecesne, pharmacienne. Ancienne élève de l’École polytechnique et ingénieure diplômée de l’École nationale des Ponts et Chaussées, celle-ci se lance relativement tôt dans la politique.

Elle devient tout d’abord conseillère au ministère de l’Éducation nationale dans les années 90, auprès de Lionel Jospin, puis de Jack Lang. Elle s’éloigne ensuite des cabinets politiques pour devenir directrice de la stratégie à la SNCF en 2002, puis directrice des concessions d’Eiffage en 2007.

Retour à la politique dès 2008, puisqu’Élisabeth Borne devient directrice générale de l’urbanisme à la mairie de Paris, jusqu’en 2013. L’année suivante, celle-ci passe à l’étape supérieure en devenant la directrice du cabinet de Ségolène Royale, jusqu’en 2015, au ministère de l’Écologie, sous le mandat de François Hollande. Elle devient ensuite présidente de la RATP en 2015.

Deux ans plus tard, c’est la consécration avec un ministère, celui des Transports, au sein du premier gouvernement d’Édouard Philippe en 2017, auprès du ministère de la Transition écologique mené par Nicolas Hulot. Elle prendra la tête de deux autres ministères, celui de la Transition écologique en 2019, puis celui du Travail en 2020 au sein du gouvernement Castex.

Un profil qui "cochait toutes les cases" quant à sa nomination, selon plusieurs observateurs politiques, ainsi que plusieurs membres de la majorité.

À noter, cependant, que la nouvelle Première ministre pourrait ne pas rester en poste très longtemps : en fonction des résultats des élections législatives, en juin, Emmanuel Macron pourrait être contraint de nommer un nouveau chef de gouvernement.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche