Coronavirus : infos et intox sur l'épidémie

Par Alexandre G. · Publié le 19 mars 2020 à 17h29 · Mis à jour le 20 mars 2020 à 12h51
En cette période de propagation de coronavirus à Paris, difficile de garder son calme et de savoir quoi faire face aux montagnes d'informations qui circulent à ce sujet. Sortiraparis.com fait le tri entre les intox masquées et les bonnes infos essentielles, pour répondre efficacement à la menace.

C'est la nouvelle peur qui agite le monde de l'information. Alors que l'épidémie de coronavirus se propage en France et partout dans le monde, le suivi de son avancée combiné à la peur qu'il suscite apporte son lot d'inexactitudes et d'approximations. Tour d'horizon des rumeurs, inventions et surtout des informations véridiques, essentielles à date. 

Côté rumeurs et intox, on est servi ! Depuis la confirmation de l'entrée au stade 3 de la propagation du coronavirus en France le samedi 14 mars 2020 par le ministre de la Santé Olivier Véron, les seules informations véridiques circulant sont celles transmises par le gouvernement via les sites dédiés ou l'Agence France Presse. Les fausses méthodes pour éviter d'être contaminées sont les plus relayées, avec les incontournables théories du complot. 

  • "L'Institut Pasteur a breveté un vaccin pour le coronavirus en 2004" : c'est la théorie du complot la plus répandue sur les réseaux sociaux. A l'origine, une vidéo rapidement devenue virale, qui concerne le virus contre la précédente épidémie de Sras qui avait frappée en 2002. 
  • "L'Etat prévoit le renfort de l'Armée pour lutter contre l'épidémie" : bien que cette option ne soit pas totalement écartée à l'heure actuelle par le gouvernement, les publications qui circulent sur les réseaux sociaux parlent d'un décret publié au journal officiel dimanche 15 mars. Sauf qu'il s'agit d'un décret simplifiant la gestion des militaires partant travailler pour d'autres organismes. Pour l'instant, aucun char à l'horizon.
  • "La SPA est déjà submergée par les nombreux abandons d'animaux" : à l'origine de cette rumeur, une publication Facebook partagée près de 30 000  fois, qui prétend que les centres de refuge de la SPA sont déjà plein. Son président vient réfuter ces allégations, tout en prévenant d'un risque de saturation du fait de leur fermetures au public.
  • "Le coronavirus n'a pas d'origine naturelle" : dans la catégorie des plus grosses intox, les théories du complot fleurissent. En premier lieu, celles sur son origine, qui annoncent que le virus n'est que le fruit d'une expérimentation de laboratoire, camouflée ensuite par le gouvernement chinois. De nombreux scientifiques publient depuis des preuves d'une origine naturelle du virus, pour contrecarrer les rumeurs. 
  • "Les Etats-unis détiennent depuis plusieurs années un vaccin miraculeux" : une vague de messages de ce type a déferlé sur les réseaux sociaux. Plusieurs médias se sont efforcés d'apporter les preuves scientifique qu'il n'existe aucun vaccin à ce jour, puisque le terme "coronavirus" désigne une famille de virus, et non pas le seul Covid-19 qui n'est qu'une de ses nombreuses variations. 
  • "Les changements de températures peuvent éradiquer le virus" : c'est sans doute la rumeur la plus connue et répandue à ce jour. Comme le précise le Conseil pour la recherche médicale d'Inde, impossible que les variations de températures n'ait quelconque impact sur la propagation du coronavirus. 
  • "Le Covid-19 survit longtemps sur les objets" : deuxième désinformation la plus relayée sur les réseaux. Si le coronavirus est très contagieux, il ne reste pas plus de 3 heures sur un objet touché par un porteur. Les colis en provenance de zone à risques ne sont ainsi pas porteurs de coronavirus actifs. Cependant, se laver les mains et faire attention aux objets que l'on touche reste impératif. 
  • "Les masques protègent d'une contamination" : forcément, on termine sur le blockbuster des rumeurs, avec l'incontournable port du masque. Comme le gouvernement le martèle depuis plusieurs jours, les masques de protection ne protègent en rien d'une contamination, en comparaison avec un lavage de mains, toujours aussi essentiel. Ces masques de protection sont seulement utiles pour les porteurs du Covid-19, afin qu'ils évitent de contaminer d'autres personnes. Pas de symptômes, pas de masques ! 

Aussi, il semble utile de préciser que deux sites d'informations ont été mis en place par le gouvernement et les autorités sanitaires. Si vous avez un doute sur la véracité de ce que vous lisez ou des informations remontées, rendez-vous sur https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus et sur https://www.santepubliquefrance.fr/ pour un bulletin actualisé quotidiennement sur la situation épidémiologique du Covid-19 en France.  

 

 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche