Coronavirus : suspicion de cas sur le porte-avions Charles de Gaulle

Par Laurent P. · Publié le 8 avril 2020 à 15h33 · Mis à jour le 9 avril 2020 à 14h53
L'armée française touchée une nouvelle fois par le coronavirus... Le ministère des Armées a annoncé, via un communiqué, que plusieurs cas suspects de Covid-19 avaient été potentiellement détectés sur le porte-avions Charles de Gaulle. Et de signifier une prise en charge des marins ayant des symptômes.

La marine encore une fois touchée par le coronavirus... Le ministère des Armées a annoncé à travers un communiqué de presse que plusieurs cas de Covid-19 ont été suspectés sur le porte-avions Charles de Gaulle, actuellement déployé en Atlantique dans le cadre de la mission Foch (une mission franco américaine aéronavale). Au total, une quarantaine de marins est aujourd'hui sous observation médicale renforcée, et présente des symptômes rappelant ceux du coronavirus. Le bâtiment est quant à lui sur le chemin du retour pour Toulon.

Des marins entre de bonnes mains puisque le porte-avions dispose "d'un plateau médical équipé en réanimation", comme l'explique le ministère dans son communiqué. Et de préciser que les mesures sanitaires dores et déjà mises en place ont également été renforcées pour éviter la propagation. Dès aujourd'hui, mercredi 8 avril 2020, une équipe de dépistage est en route avec des moyens de tests, dans le but "d'investiguer les cas apparus et d'entraver la progression du virus à nord du navire".

En ce qui concerne la capacités de prise en charge et de surveillance de l’évolution des cas, y compris en cas d’aggravation, au sein du porte-avions, on dénombre "un plateau médical avec une équipe médicale comprenant une vingtaine de soignants (médecins, infirmiers, chirurgiens)", mais également "des installations dédiées : 1 salle d’hospitalisation d’une douzaine de lits, des respirateurs, 1 scanner ; ainsi qu’un espace de confinement d’une centaine de places pour isoler et suivre les patients" ou encore "des moyens d’évacuation par les hélicoptères du bord, sous bref délais, vers un hôpital de niveau supérieur (en cas d’aggravation)".

Concernant l’organisation à bord, celle-ci a été adaptée pour permettre la poursuite de la mission tout en veillant à la santé des marins. Les gestes barrières et mesures de précaution ont également été renforcés et continuent d’être strictement appliqués :

  • Nettoyage des espaces communs deux fois par jour par les marins du porte-avions, en insistant sur "la désinfection des rampes/poignées/robinets et dans les lieux de vie commune et désinfectent les postes de travail, téléphones et ordinateurs partagés après chaque utilisation"
  • Des rappels quotidiens sont réalisés et "la vigilance est maintenue sur les gestes barrières à respecter"
  • Le nombre de réunions et de participants a été réduit, les rassemblements dans certains espaces de vie commune ont été limités.
  • Des masques sont distribués à titre préventif à tout le personnel "qui pourrait présenter des symptômes, toux en particulier". Ces personnels sont suivis deux fois par jour par le personnel médical

Des moyens efficaces pour éviter la propagation. Et on rappelle que près de 600 ont déjà été identifiés dans l'armée, qu'il s'agisse de civils ou de militaires.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche