Coronavirus : l'association "Femmes Avec" offre des trajets Uber aux femmes battues pour fuir

Par Elodie D. · Publié le 27 avril 2020 à 19h15 · Mis à jour le 28 avril 2020 à 07h48
Avec le confinement qui continue, le nombre d'appels de femmes battues atteint un triste record : + 36% dans la région parisienne, selon la Préfecture de Police de Paris. Pour aider les femmes à sortir de leur quotidien, l'association Femmes Avec a lancé un partenariat avec UBER. À chaque appel au secours, un chauffeur UBER vient vous chercher à votre domicile pour vous accompagner vers un refuge et vous pourrez même profiter d'un repas chaud !

Pour Muriel Réus, la présidente et fondatrice de l'association "Femmes Avec", "Nous avons tous un rôle à jouer. Si vous avez besoin d’aide, ou si vous connaissez quelqu’un qui en a besoin, prenez contact avec nous par mail à contact@femmesavec.org".

En effet, depuis le 27 avril, son association peut venir au secours des femmes battues grâce à la générosité de Uber, qui propose aux femmes victimes de violences conjugales de 17 pays de les conduire dans des lieux sûrs. L'idée ? En contactant Femmes Avec, vous recevez un code Uber d'une valeur de 20 euros pour aller vous réfugier dans l'un des centres d'hébergement situé à Aix, Avignon, Bordeaux, Caen, Cannes, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Metz, Montpellier, Nancy, Nantes, Nice, Orléans, Paris, Reims, Rennes, Rouen, Saint-Etienne, Strasbourg, Toulon, Toulouse, Tours, et 20 euros supplémentaires pour manger un repas provenant d'un restaurant adhérent à Uber Eats.

La Fédération Nationale Solidarité femmes rappelle qu'en cas d'épisode de violence, il vaut mieux appeler la police au 17 ou envoyer un SMS au 114. Et quand cela est possible, il vaut mieux préparer discrètement son départ en mettant des copies de certains documents dans un espace discret et prépare à l'avance un valise avec quelques vêtements et le minimum vital pour être prêt fuir au moment opportun.

Livret de famille, passeport, carte d’identité, carte de séjour, carte de sécurité sociale, carnet de santé, carte grise, bulletins de salaire, chéquiers, carte bancaire, avis d’imposition, titre de propriété, tout ce qui pourrait prouver votre identité et vous permettre de refaire votre vie dans un lieu sécurisé comme le sont les centres d'hébergement d'urgence. 

Si vous connaissez une personne en danger, et qu'elle a peur de contacter cette association ou la gendarmerie, choisissez une phrase bateau, du genre "on prendra un thé ensemble bientôt", et quand vous verrez ce message, il sera temps pour vous d'agir rapidement pour votre soeur, votre amie ou votre voisine en contactant la gendarmerie. Cela pourrait lui sauver la vie !

Boostez cet article en 1 clic
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Site officiel
www.femmesavec.org

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche