Coronavirus : "vers une épidémie généralisée si rien ne change" avertit l'Ordre des médecins

Par Alexandre G. · Publié le 27 septembre 2020 à 15h27 · Mis à jour le 28 septembre 2020 à 15h47
Ce dimanche 27 septembre 2020, le président du conseil national de l'Ordre des médecins a appeler à une prise de conscience collective de la menace du virus. La France risque de connaître une "épidémie généralisée" pendant les prochains mois "si rien ne change" prévient Patrick Bouet.

"Olivier Véran a choisi un langage de vérité mais il n'est pas encore allé assez loin". Tel est le message adressé ce dimanche 27 septembre 2020 dans le JDD par le président de l'Ordre des médecins, Patrick Bouet. Tandis que la France se retrouve confrontée à des nouvelles mesures restrictives strictes, et qu'une partie de la population exprime son ras-le-bol, M. Bouet va encore plus loin que le ministre de la Santé et appelle à une prise de conscience collective face à la menace de l'épidémie. 

En effet, le président de l'Ordre des médecins estime que "ce qui nous attend est une épreuve". Il estime d'ailleurs que "si rien ne change", la France se trouvera dans les prochaines semaines en situation "d'épidémie généralisée", et ce pendant plusieurs mois. Une épidémie de coronavirus qui serait bien répandue sur "tout le territoire" français, et pas seulement dans certaines zones où le virus est actif.

Aussi, Patrick Bouet avertit la population et les membres du gouvernement sur les éventuels manquements à venir. D'après lui, le pays n'aura "pas de base arrière dans laquelle puiser des renforts humains, avec un système de santé incapable de répondre à toutes les sollicitations". Il n'hésite pas à tacler la "technostructure du ministère de la Santé", qu'il estime incapable de "créer un comité de pratique". Ce comité aurait pour mission de gérer la "logistique, le concret", et serait doté d'une "déclinaison de niveau de chaque département". Dans tous les cas, le médecin veut à tout prix éviter "le même embouteillage qu'au printemps" sur le numéro 15, celui des urgences.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche