Covid-19: une situation "très préoccupante" en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, selon l'ARS

Par Elodie D. · Publié le 9 novembre 2020 à 15h58 · Mis à jour le 10 novembre 2020 à 08h43
Le covid-19 est très présent dans la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, où l'ARS n'observe pas encore de "ralentissement de la croissance" de l'épidémie de coronavirus. Les hôpitaux doivent s'attendre à "quelques semaines encore difficiles", notamment dans les départements du Vaucluse et des Hautes-Alpes.

Alors qu'Olivier Véran évoquait hier une amélioration dans les chiffres de nouveaux cas, un «frémissement», l'ARS de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur sonne le signal d'alarme. "Il n'y a pas encore de ralentissement de la croissance ici", a signalé  le directeur de l'ARS Paca, Philippe Demester, lors d'une conférence de presse ce lundi 9 novembre.

Il parle même d'"une circulation virale qui s'accentue depuis deux semaines" et de "quelques semaines encore difficiles", notamment dans les départements du Vaucluse et des Hautes-Alpes.

Pour illustrer ses propos, il donne le taux d'incidence régional du virus, 535 pour 100.000 personnes pour la semaine du 26 octobre contre une moyenne nationale de 491, "et une tendance à la hausse pour la semaine suivante". Le taux d'incidence dans les Hautes-Alpes serait même de 743 pour 100.000.

Il déplorait un grand nombre de patients en réanimation: "ce matin nous étions à 503 sur la région", souligne Anthony Valdez, directeur de l'organisation des soins de l'ARS. Heureusement, la région compte 760 lits de réanimation (contre 480 en septembre) et a l'objectif de "monter jusqu'à 860". Des patients de la région, 12 au total, ont déjà été transférés vers la Bretagne ces dernières semaines.

A l'évocation du nombre de nouveaux cas baissant légèrement en Ile de France, le directeur de l'ARS Paca s'est dit "très content pour l'Ile-de-France".

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche