Une campagne de vaccination contre le covid en France début 2021 ? Véran explique les conditions

Par Elodie D., Caroline J. · Publié le 17 novembre 2020 à 11h27 · Mis à jour le 17 novembre 2020 à 15h22
Alors que la recherche d'un vaccin contre le covid s'accélère, Olivier Véran a expliqué chez Bourdin que la France pourrait lancer les vaccinations "début 2021", à certaines conditions. De son côté, la Haute Autorité de santé a lancé une consultation publique sur la vaccination contre le Covid-19 en France pour préparer au mieux une future campagne de vaccination à grande échelle.

Un vaccin efficace contre le Covid en France dès 2021 ? On s'en rapprocherait si l'on en croit les laboratoires. Pfizer et BioNTech ont annoncé ce 9 novembre que leur vaccin est "efficace à 90%", selon les résultats préliminaires de la phase 3, soit la dernière phase avant une demande d'homologation. Et ce lundi 16 novembre, le laboratoire Moderna a annoncé une efficacité de 94,5%, avec des effets secondaires légers pour 10% des personnes !

Des annonces qui résonnent comme une lueur d’espoir alors que la France ne sera pas déconfinée au 1er décembre. Olivier Véran était l'invité de Bourdin ce mardi 17 novembre pour expliquer qu'une vaccination sera possible dans quelques mois si les conditions étaient réunies.

Quelles sont les conditions de l'arrivée du vaccin contre le coronavirus en France ? Olivier Véran attend d'abord la totalité des données des laboratoires, "d'ici trois semaines" pour Pfizer. Elles seront étudiées par deux agences, l'une américaine, l'autre européenne. Et seulement à ce moment, "en temps que ministre de la Santé", Olivier Véran saura "chez qui le traitement est efficace; plutôt les personnes âgées ou les jeunes ?", s'il y a des effets indésirables et auquel cas, s'ils sont graves ou plutôt "modérés et maitrisés" et si les personnes vaccinées qui tombent tout de même malades ont une forme plus légère ou une forme plus grave. 

C'est à partir de ces données que le ministre de la Santé prendra la décision de demander l'autorisation de mise sur le marché du vaccin contre le covid, pour un lancement des vaccinations "début 2021". Pour cela, le ministre de la Santé a lancé une consultation publique pour la mise en place de la vaccination.

Opérée par la Haute autorité de Santé - la HAS- du 9 au 30 novembre 2020, cette consultation s'adresse aux associations d'usagers, de syndicats de professionnels de santé, mais aussi d'établissements et entreprises de santé. Le but est de fixer les modalités de mise en œuvre de la campagne de vaccination, pour un lancement opérationnel dès les autorisations de mise sur le marché d'un vaccin.

En attendant les résultats de cette consultation, la HAS a déjà établi les publics prioritaires pour ce futur vaccin contre le Covid-19. Il s'agit avant tout des professionnels de santé, mais aussi des personnes âgées de plus de 65 ans sans oublier celles et ceux ayant des pathologies à risques.

Le vaccin contre le Coronavirus sera-t-il obligatoire pour ces personnes concernées ? L’agence estime que "la vaccination contre la Covid-19 ne devrait pas être obligatoire, ni pour la population générale, ni pour les professionnels de santé". Par ailleurs, la HAS indique la nécessité d’une transparence totale, "indispensable pour construire la confiance de l’ensemble des publics envers les vaccins", sur les stocks de vaccins, leur efficacité, ou encore les risques encourus.

[midroll]

Enfin, toujours selon la Haute autorité de santé, les médecins seront en charge de vacciner les patients, tout comme les infirmiers et les pharmaciens

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche