Covid : le vaccin de Sanofi et GSK entre en dernière phase d'essai clinique

Par Laurent P. · Publié le 27 mai 2021 à 19h16 · Mis à jour le 28 mai 2021 à 09h43
Le laboratoire Sanofi a annoncé ce jeudi 27 mai que son vaccin contre la Covid, développé en collaboration avec le laboratoire GSK, entrait en dernière phase d'essai clinique après avoir dévoilé mi-mai des résultats positifs lors de la seconde phase menée sur l'homme. Un vaccin dont la mise sur le marché est prévue avant la fin de l'année 2021.

Un retard bénéfique pour Sanofi et GSK... Le laboratoire français a annoncé jeudi 27 mai que son vaccin contre le Covid était entré en phase 3 d'essai clinique : "Sanofi et GSK débutent une étude internationale de phase 3 pour évaluer l'efficacité de leur candidat-vaccin contre (le) Covid-19", explique ainsi Sanofi dans un communiqué, deux semaines seulement après l'annonce de résultats positifs sur sa phase 2 et prévoyant ainsi, si tous les voyants sont au vert, une commercialisation avant la fin de l'année 2021.

Des résultats intermédiaires qui montrent plus précisément que ce candidat-vaccin "induit la production de concentrations élevées d'anticorps neutralisants chez les adultes, toutes tranches d'âge confondues, à des niveaux comparables à ceux observés chez des personnes qui s'étaient rétablies d'une infection", explique ainsi le laboratoire.

Concernant les résultats de la phase 2, ceux-ci indiquent que le vaccin produit des anticorps dans 95 à 100 % des cas, après l'injection d'une deuxième dose, toutes tranches d'âge confondues. Et pour les personnes ayant déjà contracté le Covid, une seule dose de vaccin a suffi pour produire une concentration similaire d'anticorps, "ce qui souligne le solide intérêt potentiel que représente son développement pour la vaccination de rappel", explique également le laboratoire. Un vaccin qui devrait donc apporter "une solution supplémentaire, efficace, à l'issue des tests de phase 3".

Une bonne nouvelle en tous les cas saluée par Olivier Bogillot, Président de Sanofi France, chez nos confrères d'Europe 1 ce lundi matin : "C'est une étape très importante, on est très satisfait d'avoir fait preuve de détermination", s'est-il ainsi réjoui. Une bonne nouvelle également dans la course aux vaccins, après avoir accumulé plusieurs mois de retard "afin d’améliorer la réponse immunitaire chez les personnes âgées", comme expliquaient les deux laboratoires dans un communiqué en décembre dernier. Le vaccin était à l'origine prévu pour le premier semestre 2021.

Sanofi, qui prévoyait de livrer un milliard de doses cette même année, expliquait encore plusieurs semaines auparavant vouloir lancer la phase 3 de ses essais cliniques à la fin du mois de décembre. Malgré le retard pris dans la course au vaccin, "Il n’est pas question d’abandonner", indiquait le 11 décembre 2020 Thomas Triomphe, le vice-président exécutif de Sanofi Pasteur, à nos confrères de l'AFP. Et de poursuivre : "Nous avons une mission de santé publique".

Il concluait : "Comment imaginer que nous décidions aujourd’hui de tout arrêter, si dans trois, quatre ou cinq mois, la moitié des producteurs de vaccins n’arrivent pas à produire suffisamment de doses ? Ou qu’il y ait un problème avec un vaccin inefficace ou contre-indiqué pour telle ou telle population ? Donc il n’est pas question d’abandonner, on ne veut avoir aucun regret". 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche