À Paris, les mairies d'arrondissement bientôt transformées en centre de vaccination ?

Par Laurent P. · Photos par Rizhlaine F. · Publié le 5 janvier 2021 à 15h04 · Mis à jour le 5 janvier 2021 à 15h05
Et si les mairies d'arrondissement, à Paris, servaient de centres de vaccination anti-Covid ? C'est en tout cas ce que propose, entre autres, la Mairie de Paris, pour accélérer la campagne de vaccination qui a débuté fin décembre 2020.

Tout est bon pour venir à bout de la Covid ! Pour accélérer la campagne de vaccination, la Mairie de Paris a fait plusieurs propositions, à travers Anne Souyris, l'adjointe en charge de la Santé, dont la mise à disposition des mairies d'arrondissement comme centre de vaccination. "Depuis le mois de novembre, on demande à ce que ce soit organisé. Nous proposons des centres", explique ainsi l'élue EELV à nos confrères de BFMTV. Et de poursuivre : "Nous l'avons fait dès le premier confinement sur les questions de tests, de consultations, pour qu'il puisse y avoir une proximité et que les médecins généralistes puissent s'organiser ensemble et avoir des lieux. Ces lieux sont prêts, on peut les mettre à disposition".

Même chose pour Emmanuel Grégoire, premier adjoint de la Maire de Paris, qui indiquait au Parisien vouloir "ouvrir un centre de vaccination dans toutes les mairies d'arrondissement, ainsi qu'une montée en puissance considérable dans les Ehpad". Autre proposition envisagée par la Mairie, la location de congélateur pour stocker le vaccin : "Nous avons proposé de louer des congélateurs à -80°C. Pour l'instant, l'ARS nous a dit que c'était inutile", indique Anne Souyris. Elle continue : "Nous ne l'avons pas fait, mais nous sommes prêts à le faire, c'est une question que nous avons remise sur le tapis encore hier. J'espère que ça va marcher". Et de conclure en expliquant que "ces congélateurs sont nécessaires pour aller plus vite et ne pas les déplacer". Actuellement, seuls deux congélateurs sont utilisés en Ile-de-France, un en Seine-et-Marne, et l'autre dans les Hauts-de-Seine, à Nanterre.

Quoiqu'il en soit, le processus de vaccination pourrait aussi "s'appuyer sur le réseau de soignants de ville et de soignants hospitaliers", selon l'adjointe à la Santé, qui ajoute que ces soignants sont "très volontaires pour participer". "Nous avons besoin de lieux", assure-t-elle. Quid des cinq espaces sélectionnés pour vacciner les Parisiens, et annoncés en grande pompe par la mairie il y a plusieurs mois ? "Pour l'instant, à Paris, nous n'avons pas de réponse sur les lieux de vaccination collectifs, c'est absolument essentiel d'organiser ça très vite", répond-elle. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche