Reconfinement le week-end pendant 4 semaines, ou strict ? Emmanuel Macron aurait déjà tranché

Par Alexandre G. · Photos par Julie M. · Publié le 17 mars 2021 à 19h00 · Mis à jour le 18 mars 2021 à 09h33
Emmanuel Macron décidera-t-il un 3e confinement ? L'Express révèle que le président Macron aurait déjà tranché en faveur d'un confinement de l'Île-de-France seulement le week-end, pendant quatre semaines. Alors que les marqueurs de l'épidémie s'affolent en Île-de-France, avec quasiment les mêmes standards que lors de la deuxième vague, le Premier ministre Jean Castex a laissé entendre que deux options étaient encore à envisager : un reconfinement strict, 7 jours sur 7 ; ou un confinement le week-end, comme à Nice ou à Dunkerque. L'information sera confirmée lors de la conférence de presse hebdomadaire, planifiée ce jeudi 18 mars 2021 à 18h.

L'Île-de-France résistera-t-elle à un troisième épisode de confinement ? Aujourd'hui, rien n'est moins sur. Ce mercredi 17 mars 2021, le président de la République Emmanuel Macron tient un Conseil de défense sanitaire au palais de l'Élysée, afin de décider des nouvelles mesures restrictives à adopter pour endiguer la propagation du Covid-19 en Île-de-France, nouvel épicentre de l'épidémie dans l'Hexagone. Dos au mur, tant les marqueurs sont dans le rouge depuis plusieurs semaines dans la région capitale, Emmanuel Macron se doit désormais de trancher définitivement sur l'épineuse question d'un reconfinement à l'échelle locale. L'option d'un reconfinement de quatre semaines, seulement le week-end, semble privilégiée à l'heure actuelle. 

Entre un reconfinement strict 7 jours sur 7 ou seulement le week-end, le président Macron aurait déjà choisi ! C'est en tout cas ce que révèle L'Express ce mercredi, quelques heures après la tenue du Conseil de défense sanitaire. Le chef de l'État aurait d'ores et déjà décidé d'un reconfinement de l'Île-de-France seulement le week-end, pour une durée de 4 semaines, selon les propos rapportés d'un ministre présent ce matin au conseil extraordinaire. "Nous avons devant nous quatre semaines dures", indique le ministre. L'Express précise que la décision a été prise "après un tête-à-tête entre Emmanuel Macron et Jean Castex", juste avant le conseil de défense. 

D'ailleurs, si certains pensent encore y échapper, l'exécutif ne laisse aucune place au doute sur la nécessité d'un reconfinement. "Le moment est venu pour envisager des dispositions pour la région francilienne", indiquait le chef du gouvernement Jean Castex la veille du conseil de défense sanitaire décisif. En passant, le chef de l'État doit se décider sur un éventuel reconfinement précisément un an jour pour jour après avoir annoncé le premier épisode de confinement en France

Maintenant, à quelle sauce de confinement les Franciliens vont-ils être mangés ? À ce sujet, Jean Castex continue d'entretenir l'incertitude sur le format définitif des nouvelles mesures restrictives. Comme pour laisser l'ultime décision au président de la République. "Des mesures du type de Nice sont sur la table", confirme le chef du gouvernement. "Reconfiner le week-end, c'est une hypothèse" appuie-t-il, alors que dans les Alpes-Maritimes et le Pas-de-Calais des restrictions similaires sont actuellement en vigueur. 

Aussi, si le président Macron s'efforce ces dernières semaines de privilégier toutes les options qui peuvent ralentir au maximum la propagation du Covid-19, comme le transfert de patient Covid en dehors de l'Île-de-France, l'heure n'est plus aux tergiversations, à en croire les épidémiologistes et experts. Le directeur de l'AP-HP, Martin Hirsch, confirmait ce même jour que l'épidémie n'était plus "sous contrôle" en Île-de-France. Pour résumer l'urgence de la situation, Macron concède bien volontiers que désormais, "le maître du temps, c'est le virus". Un constat qui le poussait lundi 15 mars à annoncer qu'il faudrait "prendre dans les jours qui viennent sans doute de nouvelles décisions de manière adaptée et proportionnée" en fonction des territoires. 

Aujourd'hui, plus de place au doute, plus question de freiner les restrictions inévitables : le taux d'incidence a atteint 418 en Île-de-France, et la tension hospitalière s'assimile à celle constatée à l'automne dernier lors de la deuxième vague

Visuel Paris vue toitsVisuel Paris vue toitsVisuel Paris vue toitsVisuel Paris vue toits Covid : taux d'incidence de plus de 400 en Île-de-France, un confinement dès cette semaine ?
Malgré la progression de l'épidémie de coronavirus, l'Île-de-France a échappé au confinement en week-end jusque là. Mais alors que le taux d'incidence de la région a dépassé le pallier décisif des 400 cas pour 100 000 habitants depuis ce lundi 15 mars 2021, Paris et l'ensemble des franciliens pourraient se voir à nouveau confinés dès cette semaine.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche