Covid : Sanofi va aider Pfizer à produire son vaccin en Europe

Par Laurent P. · Publié le 27 janvier 2021 à 11h13 · Mis à jour le 29 janvier 2021 à 15h49
Le laboratoire français Sanofi a annoncé mardi 26 janvier au soir aider son concurrent Pfizer à produire son vaccin en Europe, ayant pris du retard dans l'élaboration du tien. Au total, plus de 100 millions de doses devraient sortir de l'usine de Francfort d'ici la fin de l'année 2021.

Une bonne nouvelle dans la lutte contre la Covid ! À défaut de pouvoir produire son propre vaccinayant pris du retard sur l'élaboration de celui-ci, le laboratoire français Sanofi a annoncé mardi 26 janvier qu'il allait aider ses concurrents Pfizer et BioNTech à produire leur vaccin en conditionnant celui-ci dans une usine de Francfort, en Allemagne, courant 2021.

"Comme nous avons pris un retard de quelques mois sur notre vaccin principal, nous nous sommes demandé comment nous pouvions nous rendre utiles dès à présent, comment participer autrement à l’effort collectif pour sortir le plus rapidement de cette crise", a ainsi expliqué Paul Hudson, le PDG de Sanofi, à nos confrères du Figaro. Et de poursuivre : "Nous avons étudié les différentes options possibles avant de nous rapprocher de Pfizer/BioNTech avec qui nous avons signé un accord mardi 26 janvier".

L'objectif ? "Nous devrions pouvoir fournir plus de 100 millions de doses d’ici la fin de l’année, qui seront destinées à l’Union européenne, et donc en partie à la France", explique Paul Hudson, tout en précisant que ce conditionnement débuterait au mois de juillet. 

Une mise à disposition de ses usines qu'évoquait également Olivier Bogillot, Président de Sanofi France, à nos confrères de BFMTV ce mercredi 27 janvier : "Quand on a eu les résultats de notre étude en décembre, qui nous a présenté un délai pour notre propre vaccin, parce que l'on continue le développement de notre propre vaccin, on s'est dit 'comment on va utiliser ce délai pour être utile et pour pas avoir de délai dans cette période-là ?'", souligne-t-il. Et de poursuivre : "On a probablement chez Sanofi des capacités industrielles qui sont uniques au monde en termes de production de vaccin. On s'est dit 'mettons-les à contribution !'".

Concernant le propre vaccin de Sanofi, Paul Hudson donnait également quelques précisions quant à son retard : "Cette technologie nécessite plus de temps et nous avons quelques mois de délais supplémentaires, mais nous sommes confiants", explique-t-il. Et de poursuivre : "Nous avons réussi en neuf mois ce qui nous aurait pris 2 à 5 ans en temps normal". Une façon de contribuer, dans l'immédiat, à l'effort collectif.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche