Covid : 17% des plus de 20 ans ont été contaminés en France selon l'Institut Pasteur

Par Alexandre G. · Publié le 25 février 2021 à 09h48 · Mis à jour le 3 mars 2021 à 13h30
L'Institut Pasteur publie une étude à propos de la proportion de la population ayant déjà été infectée au Covid-19 depuis l'arrivée du virus en France métropolitaine. À partir des données sur le nombre de personnes hospitalisées par région et par tranche d'âge, 17% des adultes de plus de 20 ans auraient été infectés au Sars-CoV-2.

Quelle est la proportion de la population française ayant déjà été infectée au Covid-19 ? Telle est la question que s'est posée l'Institut Pasteur, qui publie une étude ce mercredi 24 février 2021 précisément à ce sujet, relayée par France Info. D'après leurs résultats, environ 17% de la population métropolitaine des adultes de plus de 20 ans a été infectée par la Covid-19.

Mais alors, à quoi servent ces estimations ? D'abord, les expériences du centre médical spécialisé dans la recherche doivent permettre "d'apprécier la proportion de la population qui pourrait avoir acquis une immunité (au moins partielle et de court terme) contre Sars-CoV-2 suite à une infection naturelle", explique la fondation. 

Comment obtenir ces résultats ? Pour déterminer ces pourcentages de contamination parmi les différentes classes d'âges, l'Institut Pasteur s'est appliqué à étudier les données du nombre de personnes hospitalisées, par région et par tranche d'âge. Aussi, ils ont basé leurs résultats sur une "estimation des probabilités d'être hospitalisé lorsqu'on est infecté". 

30% de la population touchée en Île-de-France

Ainsi, les chercheurs de l'Institut ont constaté que d'importantes disparités persistaient entre les différentes classes d'âge, et selon les régions métropolitaines. Pour les plus de 70 ans, leur étude table sur un peu plus de 10% des personnes ayant déjà été contaminées. Chez les 20-29 ans, cette même statistique s'approche des 15%. Au niveau des régions, c'est l'Île-de-France qui reste la plus touchée du pays, avec environ 30% de sa population infectée depuis le début de l'épidémie du Covid-19. En revanche, les zones situées à l'ouest sur la façade atlantique semblent avoir été un peu plus ménagées par la propagation du coronavirus.  

Mais attention à ne pas surinterpréter ces estimations : "il faut faire attention à l'interprétation de ces estimations" rappelle l'Institut Pasteur sur son site. La fondation souligne que "si l'infection confère sans doute un immunité sur le court terme, il est possible que cette dernière s'estompe avec le temps". Aussi, l'ensemble de la méthodologie appliquée par l'Institut se base sur "des hypothèses assez fortes". Par exemple, pour "l'hypothèse que la probabilité d'être hospitalisé lorsqu'on est infecté est restée constante dans chaque groupe d'âge", il faut bien garder à l'esprit qu'il est possible "que ces probabilités aient varié au cours de la pandémie ou d'une région à l'autre" souligne ses chercheurs.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche