Covid : chez les enfants, les contaminations explosent en Île-de-France

Par Alexandre G. · Publié le 25 mars 2021 à 12h17 · Mis à jour le 25 mars 2021 à 12h20
Avec l'accélération de la propagation du Covid-19 et de ses variants constatée ces derniers mois sur tout le territoire national, en particulier en Île-de-France, ce sont bien toutes les tranches d'âge qui sont désormais touchées par la troisième vague de l'épidémie. Dans la région capitale, le taux d'incidence s'envole chez les moins de 19 ans depuis une dizaine de jours.

Les contaminations au Covid-19 se multiplient chez les enfants, plus particulièrement en Île-de-France. C'est en tout cas ce que l'on peut constater en observant les derniers chiffres de la pandémie du Covid-19, publiés par Santé publique France. Chez les moins de 19 ans, le taux d'incidence (nombre de contaminations détectées pour 100 000 habitants), a quadruplé depuis le mois de janvier, atteignant 281 en moyenne en France. Sur le même tranche d'âge, ce taux d'incidence est supérieur à 400 dans tous les départements franciliens. 

Forcément, cette flambée du taux d'incidence chez les 0-19 ans est liée à l'augmentation conséquente du nombre de tests pratiqués chez les enfants ces dernières semaines. Aussi, depuis début mars, le taux de positivité (la proportion des tests réalisés positifs) dépasse la barre des 10% chez cette population. C'est surtout chez les enfants de moins de 10 ans que les autorités sanitaires constatent une nette augmentation : depuis le mois de janvier, le taux d'incidence des moins de 10 ans a été multiplié par sept, et ce même taux a doublé sur les dix derniers jours, en date du mercredi 24 mars 2021.

Chez les adolescents de 10 à 19 ans, le taux d'incidence atteint même 685 en Île-de-France, soit une multiplication par cinq sur les trois derniers mois. Aussi, ces données sont liées à la fin des vacances scolaires en zone C, datant d'il y a trois semaines. D'ailleurs, si cette situation inquiète les autorités sanitaires, c'est surtout en raison des formes longues de la maladie que les enfants sont susceptibles de développer. Une étude britannique précisait que 13 à 15% des enfants risquent de contracter le virus sur le long terme, démultipliant par la même occasion leurs chances de contaminer leurs parents. En ce sens, le taux d'incidence reste tout aussi exponentiel sur les autres tranches d'âge.

Coronavirus : les écoles et universités représentent un tiers des foyers de contamination Coronavirus : les écoles et universités représentent un tiers des foyers de contamination Coronavirus : les écoles et universités représentent un tiers des foyers de contamination Coronavirus : les écoles et universités représentent un tiers des foyers de contamination Covid : toujours plus de contaminations dans les écoles, l'inquiétude monte
Les derniers chiffres transmis par le ministère de l'Éducation nationale ce jeudi 12 novembre 2020 indiquent que le nombre d'enfants positifs au Covid-19 dans les écoles a triplé en à peine une semaine. Les données de Santé publique France indiquent que 259 clusters sont en cours d'investigation dans les écoles et les universités, sur un total de 1280 recensés. Le taux de criticité élevée par rapport aux autres collectivités baisse à 24%.

Informations pratiques

Lieu

1er Arrondissement
75001 Paris 1

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche