Covid : l'armée va ouvrir sept centres de vaccination permanents

Par Laurent P. · Publié le 4 avril 2021 à 11h54 · Mis à jour le 4 avril 2021 à 11h55
Pour lutter contre la Covid, le ministère des Armées a annoncé samedi 3 avril l'ouverture de sept centres militaires de vaccination, en fonction des besoins des régions. Des hôpitaux d'instruction des armées qui, dès le 6 avril, doivent accueillir les premiers civils en attente de vaccination pour une première injection.

La campagne de vaccination contre la Covid s'accélère en France... Le ministère des Armées a annoncé samedi 3 avril ouvrir des centres de vaccinations permanents dès ce mardi 6 avril, dans sept des huit hôpitaux d'instruction des armées (HIA) présents dans l'hexagone. Concernant ces hôpitaux, il s'agit, comme l'expliquent nos confrères du Figaro, de celui de "Saint-Mandé (Bégin) et Clamart (Percy) en région parisienne", mais également celui de Marseille, de "Toulon, Metz, Bordeaux et Brest". Et de donner quelques précisions sur le nombre de vaccins administré : "Ces sept hôpitaux militaires devraient à terme être en mesure d'administrer jusqu'à 50 000 doses par semaine", indique également le ministère.

Des hôpitaux qui avaient déjà accueilli des civils les week-ends passés, pour vacciner : au total 10 000 personnes s'étaient déjà vu injecter une première dose de vaccin au sein de ces établissements. Et du personnel déployé qui va avec : "la ministre des Armées a également demandé aux armées de se tenir prêtes à déployer des centres militaires de vaccination en région, en fonction des besoins exprimés par le ministère de la Santé et des Solidarités", a également expliqué l'état-major. Au ministère de poursuivre : "La localisation de ces centres sera définie en concertation avec les préfets et les Autorités régionales de Santé dans les zones où cette capacité sera la plus utile. Ces centres seront gérés et organisés par le ministère des Armées".

À noter également qu'en plus de ces centres de vaccination, de nouveaux lits de réanimation devraient aussi ouvrir dans ces hôpitaux militaires : "Moyennant de nouvelles déprogrammations, nous pourrons intensifier notre contribution et augmenter nos capacités de réanimation de 10%", indique de son côté le porte-parole Herbé Grandjean. Actuellement, le service dispose au total, sur tout le territoire, de 90 lits de réanimation.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche