Covid : tous les soignants appelés en renfort des hôpitaux, les nouveaux dispositifs du gouvernement

Par Alexandre G. · Publié le 10 avril 2021 à 12h12 · Mis à jour le 10 avril 2021 à 12h22
Alors que le pic de la troisième vague de l'épidémie du Covid-19 accroit la tension hospitalière ces derniers jours, le gouvernement a mis en place des mesures incitatives afin que "tous les professionnels de santé", retraités, libéraux ou étudiants, puissent venir aider le personnel dans les hôpitaux, surchargés. L'objectif est de "permettre un roulement des équipes hospitalières".

Le gouvernement appelle "tous les professionnels de santé" en renfort. Afin de faire face à la "forte tension due à la reprise de l'épidémie" du Covid-19 "sur l'ensemble du territoire" national, l'exécutif encourage vivement "tous les professionnels de santé" à venir en renfort des hôpitaux. Depuis le retour du virus en France dans une troisième vague massive, la tension hospitalière est au plus haut. 

En ce sens, le gouvernement précise que "de nouveaux dispositifs ont été mis en place" pour inciter les professionnels de santé à se mobiliser. Un appel à la mobilisation de tous les soignants, à savoir les retraités, les libéraux, et les étudiants en santé. Aussi, le gouvernement insiste sur la mobilisation de ces populations, "cruciale pour la prise en charge des patients atteints de Covid-19, mais aussi de tous les autres patients", souligne le ministre de la Santé dans un communiqué. À l'heure actuelle, les services de réanimation de nombreuses régions françaises sont totalement saturés.  

Par conséquent, il s'agit pour le gouvernement de tout faire pour inciter les professionnels de santé à rejoindre la lutte. L'objectif est simple : "permettre un roulement des équipes hospitalières". Pour les étudiants en santé, les autorités rappellent qu'ils "peuvent tous être mobilisés, en tenant compte de la situation des étudiants en dernière année de formation, ainsi que des périodes d'examens". En contrepartie, les étudiants recevront "une indemnité exceptionnelle de stage durant cette période, par exemple une majoration de 100% pour les étudiants en médecine, maïeutique, odontologie et pharmacie", explique le ministère dans le communiqué. 

En ce qui concerne les professionnels de la réserve sanitaire, c'est leur rémunération qui est augmentée, "par exemple de 125 à 200 euros par jour pour une infirmière en activité". En revanche, les professionnels de santé hospitaliers et libéraux à la retraite "ne sont pas soumis au plafonnement du cumul de leur retraite et de leur revenu d'activité s'ils exercent cette activité, médicale ou paramédicale, dans un service Covid-19". Pour les médecins libéraux, le gouvernement prévoit "en cas de perte d'activité" d'indemniser "leurs frais fixes, ce qui leur permet de renforcer les services de Covid-19, puis de reprendre leur activité", souligne le ministère. 

Si vous êtes un professionnel de santé et que vous souhaitez venir en renfort, vous pouvez répondre à l'appel à la mobilisation sur le site Renfort RH, mis en place par le ministère de la Santé

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche