Vaccination : la France a-t-elle assez de dose pour suivre la forte demande de ces derniers jours ?

Par Cécile D. · Publié le 17 juillet 2021 à 17h12 · Mis à jour le 19 juillet 2021 à 11h55
Plus de deux millions de rendez-vous pris en une semaine : les annonces d'Emmanuel Macron le 12 juillet dernier ont entraîné une large demande de rendez-vous dans les centres de vaccination. Mais a-t-on assez de doses de vaccins pour immuniser tout le monde ?

Emmanuel Macron a semble-t-il créé un élan de panique parmi la population française : en seulement une semaine, 2,6 millions de citoyens ont pris rendez-vous pour se faire vacciner. La raison de ce mouvement ? La mise en place très prochaine de l'extension du pass sanitaire : à partir du 21 juillet, ce dernier sera obligatoire pour accéder à tous les lieux de loisirs accueillant plus de 50 personnes.

Pour obtenir ce pass de manière pérenne et facile, de nombreux Français ont donc opté pour la vaccination, engendrant une demande de doses conséquente.

Ce samedi 17 juillet, le Premier ministre en a remis une couche, lors d'un déplacement dans le Sud-Ouest : « La ligne est claire, nous devons vacciner, nous devons réaliser le pass sanitaire (...) pour éviter d'avoir à prendre des mesures de freinage fortes qu'on a connues. (...) J'entends les réticences qui se manifestent mais je pense qu'il faut à tout prix convaincre tous nos concitoyens de se vacciner », a-t-il insisté.

Mais la France dispose-t-elle d'assez de stocks de vaccins pour immuniser toute sa population ?

Depuis le lundi 12 juillet et les annonces du président de la République, Olivier Véran l'assure : « Nous avons les doses ». Le gouvernement affirme, sur son site data.gouv, que neuf millions de doses de vaccins sont disponibles en France, en attente d'être injectées. Un chiffre qui, à priori, permet de combler toutes les demandes.

Cependant, sur les neuf millions, cinq proviennent de vaccins à ARN Messager : les vaccins Pfizer (quatre millions de doses) et Moderna (un million). La France possède donc plusieurs millions de doses de vaccins qui ne peuvent pas être utilisés par les moins de 55 ans. Or, c'est cette catégorie de population qui est la moins vaccinée, et qui a donc besoin de plus de doses.

Le dernier bilan de Santé Publique France recense seulement 35,7% de personnes âgées de 18 à 49 ans vaccinées. Puisque les vaccins à ARN Messager nécessitent deux doses (et parfois même une troisième pour les plus fragiles), la France ne peut en réalité vacciner complètement que trois millions de jeunes de mois de 55 ans. La quasi-totalité des réserves de vaccins est donc déjà presque écoulée.

Comment faire alors pour immuniser ceux qui restent ? L'exécutif reste confiant : la Direction générale de la Santé a assuré à nos confrères de LCI que 9,6 millions de doses devraient arriver en France d'ici la fin du mois de juillet, et que 14 millions seraient livrées avant la fin du mois d'août. D'ici la fin de l'été, la France aura donc à sa disposition 32,6 millions de doses, tout vaccins confondus.

Un beau chiffre - mais qui ne suffit toujours pas. Il reste 16 millions de Français éligibles à vacciner (avec deux doses, donc 32 vaccins) et huit millions en attente de leur deuxième dose. L'Etat a donc besoin de 48 millions de doses pour protéger entièrement sa population. Et cela sans compter - nous le rappelons - la troisième dose de rappel qui doit être mise en place à la rentrée scolaire.

Cependant, le gouvernement l'a bien compris : malgré le pass sanitaire et la menace des variants, certains Français refuseront coûte que coûte de se faire vacciner. L'exécutif a bien pris en compte cette donnée lors de ses commandes de vaccins. Selon une enquête CoviPrev datant de juin 2021, 24% des personnes interrogées ne veulent pas se faire vacciner. Cela représente plus ou moins 10 millions de Français éligibles au vaccin.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche