Covid : un possible pic épidémique dans quelques jours en France selon Olivier Véran

Par Laurent P., Caroline J. · Photos par My B. · Mis à jour le 25 août 2021 à 10h39 · Publié le 23 août 2021 à 19h46
Alors que la France fait face à une hausse importante du nombre de nouveaux cas de Covid-19, Olivier Véran a expliqué ce lundi 23 août que le pic épidémique pourrait être atteint dans les services de réanimation "dans quelques jours", précisant ainsi ses propos tenus à l'Assemblée nationale le 21 juillet dernier, sur un possible « pic épidémique » à la fin de cet été.

Comme de nombreux autres pays européens, la France est en proie à une hausse du nombre de nouvelles contaminations au Covid-19. Le 20 juillet, les autorités rapportaient plus de 18.000 nouveaux cas, soit une augmentation de la circulation du virus de l'ordre de 150% sur une semaine.

Invité du JT de 13h sur TF1 mercredi 21 juillet, le Premier ministre Jean Castex ne l’avait pas caché : "On est dans la 4e vague", avait-il admis. "Pour éviter d'avoir à prendre des mesures de freinage fortes, il faut le pass sanitaire et vacciner", avait-il également expliqué.

DIRECT Covid : rentrée scolaire, vaccination, réouvertures à la mi-mai, les annonces de Jean CastexDIRECT Covid : rentrée scolaire, vaccination, réouvertures à la mi-mai, les annonces de Jean CastexDIRECT Covid : rentrée scolaire, vaccination, réouvertures à la mi-mai, les annonces de Jean CastexDIRECT Covid : rentrée scolaire, vaccination, réouvertures à la mi-mai, les annonces de Jean Castex Covid : pass sanitaire, vaccination, restrictions locales, les annonces de Jean Castex
Jean Castex était l'invité du 13h de TF1 ce mercredi 21 juillet 2021, afin de présenter les dernières mesures et décisions du gouvernement concernant la crise sanitaire, notamment en raison de la résurgence spectaculaire de l'épidémie du Covid-19. Le Premier ministre a confirmé la stratégie du gouvernement, à savoir la vaccination et le pass sanitaire, estimant que nous étions rentrées dans la 4e vague. Le Conseil constitutionnel sera saisi une fois que le projet de loi sur le pass sanitaire voté par le Parlement. On fait le point. [Lire la suite]

Quelques heures plus tard, le ministre de la Santé s’est inquiété à son tour de la progression rapide du variant Delta sur le territoire, évoquant un possible « pic épidémique à la fin de l’été ». « Le variant Delta circule fortement (...) Toutes les modalisations sont concordantes, qu'elles soient faites par l'INSERM, par l'Institut Pasteur, par le CNRS, par le CDC. Elles nous prédisent un pic épidémique à la fin de l'été qui viendra, potentiellement, fortement impacter le système hospitalier si rien n'était fait d'ici là », a expliqué Olivier Véran le 21 juillet dernier à l’Assemblée nationale. "Ne nous laissons pas endormir par le retour des beaux jours parce que le virus, lui, ne prend pas de vacances", avait-il ajouté avant de préciser : "Tout porte à croire que nous avons pris de l'avance sur le scénario du pire".

Ce lundi 23 août, le ministre de la Santé a apporté quelques précisions quant à ce pic épidémique attendu. Selon les modélisations de l'Institut Pasteur, "nous pourrions avoir atteint le pic de réanimations dans quelques jours, et qu’ensuite, on pourrait avoir une stabilisation des entrées et sorties en réanimation", a-t-il ainsi indiqué à nos confrères de BFMTV. Et de poursuivre en expliquant que les Français devaient faire attention à la rentrée, ceux-ci rentrant de vacances de zones où le virus a beaucoup circulé ces derniers jours : "Actuellement, il y a de nombreux Français qui étaient en vacances dans les régions du Sud et du Sud-Ouest de la France, là où il y a la plus grande circulation du virus, qui vont retourner chez eux dans des régions qui ont été peu touchées par la quatrième vague", ajoute-t-il. 

Et de conclure : "Il faut être extrêmement vigilant et je demande aux Français qui nous regardent de faire très gaffe dans les jours et semaines à venir, de respecter les gestes barrière, de porter le masque partout où c’est nécessaire, de se laver les mains, vous savez tout cela". Une rentrée qui risque donc d'être tendue pour les hôpitaux, malgré la hausse du nombre de.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche