Covid : Moins de 4 millions de tests de dépistage effectués la semaine passée

Par Manon C. · Mis à jour le 23 septembre 2021 à 14h02 · Publié le 23 septembre 2021 à 14h02
Le nombre de tests de dépistage est désormais en net recul avec moins de 4 millions de tests effectués sur la semaine du 13 au 19 septembre 2021, d'après la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques.

Dès l'extension du pass sanitaire aux lieux accueillant plus de 50 personnes, le nombre des tests de dépistage a explosé en France avec près de 6 millions de tests effectués entre le 9 et le 15 août 2021, d'après une étude de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES). Des chiffres qui étaient restés aussi élevés la semaine suivante. 

Mais depuis trois semaines, le rythme semble s'être ralenti. En effet, 4,6 millions de tests de dépistage ont été réalisés sur la semaine du 30 août au 5 septembre 2021, un nombre en "net recul" par rapport aux semaines précédentes, d'après les chiffres publiés jeudi 9 septembre 2021 par le ministère de la Santé. Dans le détail, la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques évoquait, dans un communiqué, une "nette baisse" des tests de dépistage auprès des 16-65 ans. 

Et cette semaine du 13 au 19 septembre 2021 ne fait que confirmer la tendance, avec moins de 4 millions de tests de dépistage effectués, d'après les données de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques. Avec 3,9 millions de tests, soit un recul de 6,8% en une semaine et 31,9% en un mois, la France repasse sous la barre des 4 millions, une première depuis juillet dernier. 

Pour autant, la Drees note une progression du dépistage chez les mineurs. Au total, depuis mars 2020, "environ 146,1 millions de tests antigéniques et RT-PCR ont été validés par un professionnel de santé" déclare la Drees.

Pour rappel, à compter du 15 octobre 2021, le gouvernement a acté la fin de la gratuité des tests de dépistage. "Les tests PCR et antigéniques ne seront plus systématiquement remboursés par la Sécurité sociale mais simplement ou seulement sur des critères médicaux" avait précisé le Premier ministre, souhaitant pousser les derniers réticents à se faire vacciner et alléger la facture des tests de dépistage qui ont coûté 2,2 milliards d'euros en 2020. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche