Covid : L'expérimentation du "bracelet" en guise de pass sanitaire suspendue en Gironde

Par Manon C. · Photos par Manon C. · Mis à jour le 20 août 2021 à 09h15 · Publié le 20 août 2021 à 09h15
Pour fluidifier les files d'attente, alléger la charge des restaurateurs et faciliter l'accès aux clients réguliers, la Gironde annonçait expérimenter, le 18 août, un bracelet en guise de pass sanitaire. L'expérimentation est finalement suspendue pour le moment.

Les habitués de certains bars et restaurants l'ont vécu, ces derniers jours, le pass sanitaire est demandé à chaque passage dans vos spots préférés, même si vous avez déjà témoigné par QR code de votre parcours vaccinal complet les jours précédents. Une obligation peu pratique pour les tenanciers des établissements et pour les clients. 

En Gironde, une nouvelle expérimentation a dont été lancée, le 18 aout, afin de fluidifier les files d'attente devant les bars et les restaurants, alléger la charge des restaurateurs, et faciliter l'accès aux clients réguliers.

Pour cela, 20 000 bracelets ont été mis à disposition des établissements dans les lieux touristiques les plus fréquentés de la Gironde, notamment à Bordeaux, dans le bassin d'Arcachon et à Saint-Emilion, avait annoncé l'Union des métiers et des industrie de l'Hôtellerie départementale.

"Le principe : le client, probablement un habitué de l’établissement, se porte volontaire pour présenter à l’exploitant la preuve de son schéma vaccinal complet ainsi que son identité. Dès lors, il recevra un bracelet inamovible comme sésame, lui permettant d’accéder à l’établissement sans se faire contrôler à nouveau" précisait l'Union des métiers et des industrie de l'Hôtellerie départementale.

Mais ce vendredi 20 août, l'expérimentation est finalement suspendue afin de "clarifier les contours de l'opération" a annoncé Laurent Tournier, président de l'Union des métiers et des industries de l'Hôtellerie départementale"Je veux que cette opération soit sereine. Or, elle a été mal interprétée dans les commentaires. C'est un moyen supplémentaire pour que notre clientèle d'habitués, déjà contrôlée à plusieurs reprises, soit identifiée plus clairement. Mais cela ne dédouane pas nos clients d'être détenteurs du pass sanitaire. Aujourd'hui, ça s'emballe, ça fait des polémiques. On va attendre que les esprits s'apaisent. Je veux apporter des solutions, pas des problèmes." 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche